Ils érigent neuf cambuches que les habitants des rues ont construits sur les routes de Bucaramanga

-

Dans le cadre d’une opération de récupération d’espace public menée par la Mairie de Bucaramanga par l’intermédiaire du Ministère du Développement Social, Neuf refuges ont été construits par des résidents sans abri sur différentes routes de la ville.

Des responsables de la mairie, du Bureau du défenseur de l’espace public, du ministère de l’Intérieur et de la police sont arrivés à la dépression de Carrera 27, Carrera 21 et Carrera 27 avec 56, où se trouvaient les ranchs et ceux qui se trouvaient dans ces zones ont été évacués.

L’intervention fait partie d’une stratégie globale visant à garantir la sécurité des citoyens, ainsi qu’à offrir des garanties à la population sans abri.

Nous devons garantir les droits de tous les citoyens vivant dans la rue, afin de ne pas les mettre en danger, nous avons décidé de réaliser cette intervention», a déclaré Pedro Domínguez, coordinateur du programme Street Habitanza.

Il a ajouté : « l’intervention dans la zone déprimée de Carrera 27 fait partie d’un effort continu de l’administration municipale, dirigée par le maire Jaime Andrés Beltrán, pour garantir la sécurité et le bien-être de tous les citoyens de Bucaramanga“Il réitère également son engagement en faveur de l’inclusion et du soutien aux plus vulnérables, en travaillant en coordination avec d’autres agences et entités pour obtenir un impact positif et durable sur la communauté.”

À Bucaramanga, il y a le Centre de Soins de Citoyenneté Intégraux et Empathiques à Habitanza en Calle, destiné à la population âgée enregistrée dans le système de caractérisation Sidsocial, dans lequel différents services sont offerts au-delà du fait d’être un foyer temporaire, tels que des espaces d’auto-soins, des scénarios de soins complets. , soutien spirituel, services de santé, entre autres.

Jusqu’à présent, en 2024, trois décès de sans-abri dus à des causes naturelles ont été enregistrésune diminution considérable si l’on considère qu’au premier semestre 2023, il y a eu 12 décès.

-