Le bar caché et cool que vous devez connaître à Rogelio Martínez

-

Ne perdez jamais espoir, il y aura toujours quelqu’un qui voudra cuisiner et vous surprendre à table, vous offrant même la possibilité de profiter d’un spectacle en direct pendant que vous savourez ce régal.

Il Bastardo est un bar à vermouths, un bar resto qui propose des services midi et soir, des menus stylés et des tapas pour accompagner divers vermouths, mais aussi des vins et des bières comme dans n’importe quel bar. Mais s’ils proposent du vermouth en bouteille, qu’allons-nous essayer ?

Il existe des gammes diverses et des étiquettes difficiles à trouver, c’est pourquoi nous allons y aller, pour ce retour au rituel de l’apéritif du vin qui s’installe peu à peu à Cordoue. Dans ce cas, nous allons déguster une Mala María, appelée Los Brujos Botanistas (19 500 $).

Il est de style français, sec et élaboré avec du vin blanc. 11 plantes sont associées aux raisins blancs créoles, et il est préférable de le déguster seul, avec de la glace ou du soda. Si on introduit de la soude dans la matière, on va perdre la subtilité de sa composition. Evitons !

Croquettes de tomates, une trouvaille chez Il Bastardo (La Voz).

Le meilleur est sans aucun doute le rayon tapas, car il sort de l’éventail habituel des possibilités auquel nous sommes habitués. Par exemple, on commence avec des beignets de tomates (4 800 $), qui ressortent avec labné et salade de boulgour à la sauce créole.

Un délice plus qu’original, avec un accompagnement si bon qu’il ne suffit pas. Ensuite, nous essayons le Bruschetta salaud, avec chutney tomates et fromage Brie dans du pain au levain.

Ici, le pain était un peu trop grillé, mais il compensait l’avantage du fromage, crémeux et intense dans sa saveur alliée à une fraîcheur plus épicée. La vérité est que nous n’avons que des mots de gratitude pour celui qui cuisine et combine ces délicieuses choses.

Parmi les tapas chaudes (il y a aussi des salades, des sandwichs, des milanais), nous avons essayé le poulet indien (5 500 $), un poulet épicé à peine épicé, bien mariné au préalable pour qu’il gagne non seulement en saveur, mais aussi en texture improbable.

Et enfin, nous avons dégusté une Entraña al verdeo avec des frites (12 500 $), avec de la crème, de l’oignon vert et des frites fraîchement pelées et coupées, avec cette saveur familiale déjà perdue dans le temps et l’espace. C’est une saveur rétro.

Tout va très bien. Chaque étape est très originale, riche et donne envie de répéter. Il ne reste plus qu’une étape, celle du dessert, et elle ne sera pas moindre que ses prédécesseurs.

Entraîne avec des pommes de terre dans Il Bastardo (The Voice).

Nous allons à la salle de bain et elle est parfaitement propre, bien rangée et avec les produits jetables nécessaires. Sur le chemin du retour, nous constatons que nous sommes dans une maison rénovée, avec plusieurs niveaux et un jardin aménagé pour ceux qui préfèrent manger dehors.

Et quand nous arrivons, voilà la bombe finale : une crêpe fourrée au dulce de leche (2 500 $). Inoubliable, car il fait peur à cause de sa hauteur, mais il est totalement délicat, même avec sa combinaison de textures dans le caramel. Vraiment, très bonne fin.

Tellement bon qu’on ne veut pas que ça se termine, et on commande un Negroni (4 500 $) pour voir, écouter et savourer le repas d’après-dîner avec les dernières chansons live de l’artiste vedette, en l’occurrence Flor Villagra. Une surprise exquise Il Bastardo, fortement recommandée !

Il Bastardo, un lieu caractérisé par la variété de vermouth (La Voz).
Il Bastardo, un lieu caractérisé par la variété de vermouth (La Voz).

Wenceslao Paunero 2057, Rogelio Martínez.

Ouvert lundi, mardi et mercredi de 7h à 16h jeudi et vendredi, également de 20h samedi soir et dimanche, fermé.

Téléphone (0351) 157-710088.

Espèces et cartes.

-