La Colombie et les Nations Unies ont signé le nouveau cadre de coopération pour le développement durable 2024

La Colombie et les Nations Unies ont signé le nouveau cadre de coopération pour le développement durable 2024
La Colombie et les Nations Unies ont signé le nouveau cadre de coopération pour le développement durable 2024
-

Le gouvernement de La Colombie et l’équipe de pays de l’Organisation des Nations Unies en Colombie (ONU) souscrit au cadre de coopération pour le développement durable, pour la période 2024-2027. La signature de ce cadre permettra au pays de continuer à progresser dans des domaines tels que la lutte contre la pauvreté, la sécurité alimentaire, la protection de l’environnement, le développement rural et l’attention aux populations vulnérables, a assuré le ministère des Affaires étrangères.

« Il s’agit d’un instrument de planification stratégique et de gestion axée sur les résultats qui définit le soutien de l’ONU en Colombie de manière complémentaire aux efforts du gouvernement pour faire avancer les transformations du développement dans lesquelles l’ONU a ajouté de la valeur, et accroître le travail collectif des agences, fonds et programmes qui font partie du système de développement de l’organisation”, a-t-il noté. .

Signature du nouveau Cadre de Coopération pour le Développement Durable 2024 – 2027.

Photo:Chancellerie.

Le ministre des Affaires étrangères Luis Gilberto Murillo a déclaré : «Ce cadre témoigne de l’engagement de la Colombie à renforcer une politique étrangère ancrée dans le multilatéralisme.. Une politique étrangère fondée sur la paix, la protection de la biodiversité, la garantie de la dignité humaine, l’approfondissement de la démocratie, la justice sociale et la diplomatie populaire.

L’adhésion à ce cadre permettra au pays de continuer à progresser dans des domaines tels que la lutte contre la pauvreté, la sécurité alimentaire, la protection de l’environnement, le développement rural et l’attention portée aux populations vulnérables.

Du ministère des Affaires étrangères, ils ont expliqué que ce cadre se concentrera sur le Plan national de développement 2022-2026 « Colombie puissance mondiale de la vie », et sur l’accélération des objectifs de développement durable, dont le principe directeur « ne laisser personne de côté » est à la base du dont seront atteints les territoires et les populations les plus vulnérables du pays.

De même, ce cadre est aligné sur le Système National de Coopération Internationale de Colombie (SNCIC), un mécanisme chargé de coordonner la coopération accordée et reçue par la Colombie et qui se positionne comme guide pour les différents instruments et acteurs de la coopération.

Cinq priorités de développement ont été établies dans lesquelles les agences, fonds et programmes des Nations Unies pourront soutenir les efforts du pays :

1. Consolidation de la paix totale, de la sécurité humaine et de la justice sociale.

2. Droit humain à l’alimentation, au développement rural, à l’aménagement du territoire et à l’eau.

3. Protection sociale et inclusion socio-économique, en mettant l’accent sur les populations en situation vulnérable, les migrants et les réfugiés.

4. Environnement, action climatique et transition énergétique propre et équitable.

5. Les catalyseurs du Programme 2030.

-