Huit municipalités de Cordoue sont en calamité publique à cause des inondations

Huit municipalités de Cordoue sont en calamité publique à cause des inondations
Huit municipalités de Cordoue sont en calamité publique à cause des inondations
-

Chasse

La municipalité de Cérété a rejoint la liste des juridictions qui ont déclaré une calamité publique à Cordoue en raison de l’intensité des pluies qui ont généré des inondations dans plusieurs zones de cette partie du pays, où il existe déjà un record qui dépasserait le 5 000 familles touchées.

Le maire de Cereté, Said Bitar, s’est dit préoccupé par l’arrivée imminente du phénomène La Niña et son potentiel de ravages dans sa municipalité, où s’est tenue le 19 juin une réunion du Conseil départemental élargi de gestion des risques.

« Nous disposons d’un budget de 150 millions de pesos provenant du Fonds de risque toute l’année. Nous avons déjà des victimes, le Caño Bugre a déjà été largement inondé, nous avons ce risque latent du fleuve Sinú et nous avons ce risque latent de ces eaux de pluie qui vont nous laisser encore plus affectés. Nous devons donc trouver un moyen de voir comment nous pouvons nous unir pour lancer un appel au gouvernement national », a déclaré le président municipal.

Bitar, qui a insisté sur les points critiques le long de la rivière Sinú, a souligné les récents dégâts causés par l’inondation de Caño Bugre, où se sont produites plusieurs ruptures. La situation est encore aggravée par la présence de débris, d’ordures et d’importantes sédimentations.

Vous pourriez être intéressé par La W :

« En réponse, le maire a présenté un projet au ministère de l’Environnement sollicitant un soutien pour résoudre ce problème et éviter une catastrophe majeure. Par ailleurs, la commune a mandaté un cabinet de conseil pour réaliser une étude visant à identifier les points critiques au sein de la commune, mais les contraintes budgétaires entravent les efforts d’intervention“, a indiqué l’administration communale à travers un communiqué.

Actuellement, la municipalité est confrontée à des inondations dans plusieurs quartiers, notamment celui d’El Noval, qui souffre depuis des années du manque de drainage et d’égouts pluviaux. “Malgré l’attribution d’un contrat à la Cellule de Gestion des Risques pour l’amélioration du canal, les travaux n’ont pas encore commencé“, a indiqué la Mairie présidée par Bitar.

Il convient de rappeler qu’avec Cereté, il y a déjà huit municipalités de Cordoue en calamité publique à cause des pluies intenses. Avant, des domaines tels que Ayapel, La Apartada, Montelíbano, Puerto Libertador, Montería, Lorica et Tierralta. Dans les prochaines heures, je le ferais aussi Planète riche.

-