Des groupes musicaux autochtones ont brillé lors d’un grand rituel Morning Star à Santa Cruz

-
Intégrer la note

21 juin 2024, 12h11

21 juin 2024, 12h11

Le rituel grandit et se consolide dans la population de Santa Cruz. Un exemple a été le Morning Star 2024, organisé dans la nuit de jeudi et aux premières heures de ce vendredi dans la communauté Villa Paraíso (D-14), située dans le Plan 3.000. En plus des rituels, ceux qui se démarquent sont les groupes musicaux autochtones, qui donnait une touche festive à la célébration ancestrale.

Autorités indigènes lors de l’événement central du Morning Star. Photo. Direction Municipale de la Culture

La célébration, comme déjà annoncée, Y ont participé les autorités des peuples indigènes et la mairie de Santa Cruz., parmi eux Sarita Mansilla, secrétaire municipale de la Culture et du Tourisme. Toutes les activités prévues ont été un succès, selon les organisateurs.

“C’est magnifique de voir autant de gens ensemble lors d’une soirée spéciale. Espérons que l’année prochaine nous aurons des jours meilleurs et que nous nous retrouvions pour célébrer cette cérémonie ancestrale très importante”, a déclaré Mansilla.

La musique autochtone rythmait l’Étoile du Matin. Photo. Direction Municipale de la Culture

Il y a eu une foire indigène, appelée Nuestra Identidad, qui a eu lieu jeudi de 8h00 à 19h00. Les 30 exposants, issus des sept peuples indigènes et afro-boliviens, ont réalisé de bonnes ventes, au point que certains, comme Jesús Barra, ont vendu les 40 bouteilles de liqueur Yungueño qu’il avait préparées.

Après 19h00 à 23h30, la fête a commencé au rythme de des groupes musicaux autochtones, tels que Simba, Sapukay et Los Primos, Outre le chanteur de musique Santa Cruz, Elvita Quintela. Il a également reçu de nombreux applaudissements disons le groupe Ubuntu, qui a fait danser le public dans son propre style. De plus, ce qui a marqué, c’est le style et la manière de se montrer sur scène, l’un des plus attendus de la soirée, Simba.

C’est ainsi qu’a été mis en place le rituel guarani de minuit de l’Étoile du Matin, où se démarquent les bons présages d’une nouvelle aube. L’événement a été commandé par l’arakuaiya (sage guarani), Roberto Moren.ou, que dans son message il a demandé de ne pas oublier les enseignements que nos ancêtres nous ont laissés.

Avec le feu et l’eau impliqués, le rituel était terminé, déjà ce vendredi ; Cependant, la fête s’est poursuivie au rythme de la musique indigène jusqu’à ce qu’ils voient les premiers rayons du soleil et qu’ils attendent avec espoir le Nouvel An andin, amazonien et chaco, qui commence ce 21 juin.

-