Un à un au Chili : le meilleur, Claudio Bravo, mais sans beaucoup de travail

-

Le gardien et capitaine du Chili a répondu aux rares fois où le Pérou est arrivé, notamment en seconde période. Ben Brereton a été celui qui a le plus contribué parmi ceux qui sont entrés alors que le match était en cours. Et Alexis a eu la seule belle occasion de marquer

Voici la performance des équipes chiliennes lors de leurs débuts en Copa América :

Claudio Bravo: Le meilleur du match, même s’il n’était pas si exigé lorsqu’il était frappé au but, était une garantie en équipe nationale. Il a réalisé deux arrêts importants et a sans aucun doute été le meilleur sur le terrain, ce qui parle aussi du jeu que le rouge a joué pour que son but soit la figure du match. De l’or pour le capitaine chilien.



Île Maurice: Très faible performance du Huaso, trop contenu en défense, très peu d’incitation à se projeter en attaque. Mauvaise performance de l’arrière droit pour ce qu’il avait fait.

Image de l'article :Un par un au Chili : le meilleur, Claudio Bravo, mais sans beaucoup de travail

Igor Lichnosvsky : Malgré ses quelques matchs dans le rouge, il fait preuve d’un bon caractère et d’un jeu aérien puisqu’il a remporté 9 duels sur 12 possibles. Le point positif, c’est qu’un couple central commence déjà à se former pour les prochains duels de l’équipe rouge.

Paulo Díaz: Mention spéciale pour le défenseur central qui a réalisé une performance correcte et sans erreurs dans la livraison de ballons comme il l’avait fait dans le passé, aujourd’hui il était sûr de rater le but de temps en temps mais c’était l’un des points forts en défense

Gabriel Suazo : Mauvaise performance de Suazo qui, comme Isla, avait très peu de projection en attaque, c’était bien mais il lui manquait cette valeur ajoutée qu’il donne au rouge et c’est cette projection qui était sans doute due au peu d’association. des ailiers et des volants au milieu.

Erick Pulgar : Le milieu de terrain n’a pas été fondamental dans le match d’aujourd’hui, il est passé inaperçu et a très peu contribué au développement du jeu. Parfois, il a perdu des ballons importants au milieu et a été assez compliqué avec ce carton jaune qui a fini par le conditionner trop. . Ce n’était pas à la hauteur et c’était probablement l’un des moins performants.

Image de l'article :Un par un au Chili : le meilleur, Claudio Bravo, mais sans beaucoup de travail

Marcelino Núñez: Le milieu de terrain au début a bien commencé avec des passes sur le côté et même derrière mais il lui manquait cette audace dans l’attaque, le tir probablement au but n’a eu qu’un seul tir au but qui a été assez facile pour le gardien Gallese puis au fil des minutes et la pression a augmenté, leurs performances ont diminué.

Alexis Sánchez : Argent pour Alexis qui, même s’il n’a pas brillé comme à d’autres occasions, a tenté de générer du danger, notamment dans son rôle individuel sur les ailes, mais en raison du manque de coopération de ses coéquipiers lors de la recherche d’une passe. Il a eu l’occasion la plus claire du match et n’a malheureusement pas pu terminer de la meilleure des manières.

Image de l'article :Un par un au Chili : le meilleur, Claudio Bravo, mais sans beaucoup de travail

Diego Valdés : Le milieu de terrain a joué aujourd’hui comme ailier gauche avec une prestation très médiocre, il n’a pas été à la hauteur du match. Il n’était pas explosif et a dû être remplacé en début de seconde période en raison d’une gêne musculaire.

Eduardo Vargas : Turboman n’a pas reçu beaucoup de passes avantageuses à l’intérieur de la surface s’il participait, notamment pour couvrir son coéquipier Dávila, mais il a parfois semblé quelque peu gêné par la présence de Sánchez car ils se sont heurtés à plusieurs reprises. Puis lors de la deuxième étape, il a eu quelques minutes de jeu mais a été remplacé.

Image de l'article :Un par un au Chili : le meilleur, Claudio Bravo, mais sans beaucoup de travail

Víctor Dávila : L’ailier a fait une passe extraordinaire qu’Alexis n’a pas pu terminer ; cependant, c’était la seule chose importante de tout le match, ce qui est très peu pour un ailier dont la fonction principale est d’exercer un danger sur l’aile. Encore une performance décevante du rouge à laquelle Uni attendait davantage.

Dario Osorio : L’ailier a réalisé une meilleure performance que Valdés, il a sans aucun doute eu des revirements évidents mais le point positif est qu’il a été encouragé à affronter quelque chose que l’équipe de Gareca n’avait pas fait.

Benjamin Brereton : Bronze pour Ben qui, bien qu’il soit entré tardivement, a fait preuve de mobilité en retardant le jeu ou en recherchant un jeu associatif, ce qui manquait dans le rouge, cependant, il lui manquait un compagnon en attaque comme Vargas.

Marcos Bolados : L’ailier est entré aujourd’hui et n’a pratiquement pas changé le jeu de l’équipe. Revirements absurdes et centres imprécis.

Rodrigo Echeverría : Le milieu de terrain est entré dans l’équipe chilienne avec impatience mais assez tard. Il avait peut-être besoin de plus de minutes mais ce n’était pas le genre de joueur qui avait besoin du rouge au moment du match où il y avait égalité 0-0.

Ricardo Gareca : Le parti le plus faible du Chili sous son mandat. Avec des joueurs très contenus comme les latéraux Isla et Suazo, avec Dávila plus soucieux de défendre que d’attaquer. Un pas en arrière pour le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale, puisque tactiquement ce que le Pérou de Fossati offrait était meilleur

/Nissin Alvo. Photos : Twitter équipe chilienne

Afficher les détails du messagePartagez cet article

chaîne

-