Crashé en alerte rouge pour l’hiver

-

Au total, 26 communes du Chocó restent en alerte rouge pour la saison hivernale, ce qui a déjà affecté dix mille familles dans ce département.

C’est ce qu’a annoncé l’Unité nationale de gestion des risques, qui a annoncé qu’elle fournirait dans les prochains jours une aide humanitaire à 10 878 familles des municipalités de Lloró, Alto, Medio et Bajo Baudó, touchées par les pluies.

Selon l’entité, il a été indiqué qu’au cours des dernières semaines, près de 40 événements indésirables ont été enregistrés dans 17 municipalités du Chocó, tels que 25 inondations, cinq incendies de structures, quatre mouvements de masse, deux coups de vent, deux incendies de forêt et un transport maritime ou fluvial. accident.

Lors du Conseil départemental de gestion des risques, il a été décidé de prolonger de six mois supplémentaires la calamité publique dans cette région.

Appelé

Le directeur de la gestion des risques, Carlos Carrillo, présent à la réunion, a lancé un appel urgent aux maires du Chocó pour qu’ils enregistrent avec précision et en temps opportun les données des personnes concernées dans le Registre unique des victimes RUD.

Carrillo a souligné que « la responsabilité de l’enregistrement des victimes incombe à la municipalité ; Si les informations ne sont pas téléchargées dans le registre unique des victimes RUD, nous ne pouvons tout simplement pas faire notre travail ni fournir une aide humanitaire.

C’est pourquoi il a souligné que « la responsabilité de télécharger ces informations est essentielle pour que nous puissions mener à bien notre travail humanitaire ».

De même, il a annoncé des ressources de deux milliards de pesos du Fonds d’Investissement Collectif FIC pour faire face aux urgences dans le département.

En outre, il a expliqué qu’un pont militaire crucial a été alloué pour faciliter l’accès et l’assistance dans les zones les plus touchées.

Le responsable, en collaboration avec le gouverneur du Chocó, Nubia Carolina Córdoba, a inspecté le mur de soutènement situé sur la rivière San Juan, dans la municipalité d’Istmina et a annoncé son agrandissement.

Le mur s’étend sur 192 mètres au-dessus du fleuve et sa valeur dépasse 26 milliards de pesos. Il est construit dans le but de protéger les infrastructures précieuses et les zones résidentielles importantes de la ville.

De son côté, la gouverneure du Chocó, Nubia Carolina Córdoba, a alerté sur la situation du département en ce qui concerne les pluies.

Le chef départemental a déclaré que « la saison des pluies, avant même le début officiel du phénomène La Niña, fait déjà des ravages dans notre département. Nous avons des débordements de rivières à Nuquí et à Istmina.

Le responsable a ajouté que « cette saison des pluies peut être véritablement désastreuse pour Chocó, et une action commune à tous les niveaux de réponse est la seule manière possible d’y faire face avec les dimensions anticipées ».


commentaires

-