Une fusillade à la gare centrale met un étranger en danger de mort : l’ECOH enquête sur une tentative d’homicide | National

Une fusillade à la gare centrale met un étranger en danger de mort : l’ECOH enquête sur une tentative d’homicide | National
Une fusillade à la gare centrale met un étranger en danger de mort : l’ECOH enquête sur une tentative d’homicide | National
-

Ce lundi après-midi, dans la commune de la Estación Central, plus précisément à l’intersection de Coronel Souper et General Velázquez, une fusillade a laissé une personne d’origine étrangère blessée par balle. L’incident s’est produit à quelques mètres de l’autoroute Général Velázquez et de la gare routière, où sont effectuées les expertises respectives.

Selon des informations préliminaires, un une personne est montée volontairement dans une voiture garée à ladite intersection. Quelques minutes plus tard, c’était a été retiré de force du véhicule et a reçu des impacts balistiquesétant grièvement blessé.

Ainsi, les secours lui ont porté assistance et l’ont emmenée à l’ancienne Poste Centrale, où sa vie est en danger.

Le lieu de l’incident a été bouclé par les carabiniers, qui ont trouvé sur place des douilles de balles. La présence de cônes orange marque la zone de découvertes balistiques.

ECOH chargé de l’enquête sur la fusillade à la Gare Centrale

La procédure sera dirigée par le procureur de l’ECOH Jorge Reyes Henriquezqui a chargé l’enquête de la Brigade des Homicides (BH) de la Police Investigatrice (PDI).

“Une Equipe contre le crime organisé et les homicides (ECOH) du Parquet se dirige vers la commune de Estación Central pour collaborer à cette affaire”, a indiqué le ministère public.

Caméras de sécurité et preuves possibles

Autour du lieu de la fusillade, plusieurs immeubles d’habitation disposent de caméras de sécurité qui pourraient fournir des preuves cruciales pour l’enquête.

La proximité de la gare routière a généré des embouteillages dans le quartier, notamment en raison de la fermeture des rues mise en place par les Carabineros.

La procédure policière continue d’être développée, dans l’espoir que des équipes spécialisées effectueront les procédures nécessaires sur les lieux du crime.

Quant à la victime, dont l’identité n’a pas encore été révélée, elle se trouve toujours en danger de mort à l’ancienne Posta Central. Les autorités attendent de plus amples informations sur son état et l’évolution de son état de santé.

La victime est en situation irrégulière au Chili

Fiscal Jorge Reyes est arrivé sur les lieux et a fourni des détails sur l’enquête en cours. «Le parquet d’ECOH a été créé dans la commune de Estación Central après la plainte pour homicide frustré qui a touché un citoyen colombien de 23 ans en situation irrégulière au Chili. Il a deux impacts balistiques, un à l’aisselle droite et un à l’abdomen, et son diagnostic est réservé à l’ancienne Poste Centrale dans un état potentiellement mortel.

Reyes Henríquez a ajouté que «Jusqu’à présent, nous avons pu rassembler des preuves assez importantes, principalement des vidéos qui montrent comment les événements se sont déroulés.« .

Le Procureur a également commenté la relation entre la victime et les agresseurs.

« Nous enquêtons sur le lien entre les victimes et les auteurs. Apparemment, ils se connaissent. La victime monte volontairement à bord du véhicule, s’approche du véhicule blanc où se trouvent les tireurs. Il entre à un moment donné, tente de sortir du véhicule, reçoit deux blessures par balle et est éjecté du véhicule”, a-t-il expliqué.

Reyes Henríquez a précisé l’état actuel de la victime. « Il risque actuellement sa vie. La victime réside ici et nous enquêtons pour savoir s’il a des antécédents, un membre de sa famille ou s’il habite dans l’un des immeubles proches de l’endroit où il a trouvé ce véhicule”, a déclaré le poursuivant.

«Il est entré volontairement dans le véhicule»

Le commissariat Margarita Parra de la North Central Homicide Brigade a également fourni des informations clés.

« La victime, qui bénéficie d’un statut d’immigration irrégulier, est entrée volontairement dans le véhicule et a tenté après un moment d’en sortir. C’est à ce moment-là qu’il a reçu deux impacts balistiques, un au ventre et un autre à l’aisselle », a-t-il expliqué.

Concernant les preuves recueillies, le Commissaire a indiqué que « des preuves balistiques, dont une vanille et un projectile, ont été trouvées sur les lieux. Nous pensons que les coups de feu ont été tirés à l’intérieur du véhicule ou alors que la personne tentait d’en sortir.« .

Enfin, le détective a évoqué les prochaines étapes de l’enquête. « Les suspects sont en liberté, mais Nous travaillons sur plusieurs antécédents et nous espérons les arrêter rapidement.“, colline.

Enregistrements :

-