Avec la victoire sur le Paraguay, la Colombie a ajouté de la hiérarchie au favoritisme ; Certaines tâches restent en attente

Avec la victoire sur le Paraguay, la Colombie a ajouté de la hiérarchie au favoritisme ; Certaines tâches restent en attente
Avec la victoire sur le Paraguay, la Colombie a ajouté de la hiérarchie au favoritisme ; Certaines tâches restent en attente
-

19h30

Dans un duel plein d’intensité, la Colombie a réussi à s’imposer avec hiérarchie, 2-1 contre le Paraguay, même si elle n’a pas montré l’éclat des autres matches. L’équipe dirigée par Néstor Lorenzo a su garder son sang-froid et s’adapter au style de combat proposé par l’équipe Guaraní, remportant au passage une victoire importante lors de la Copa América aux États-Unis.

Vous etes peut etre intéressé: Vidéo | Grâce aux buts d’Araujo, Núñez et Viña, l’Uruguay a battu le Panama 3-1 lors de ses débuts en Copa América

Les buts sont venus grâce aux deux joueurs anglais de Crystal Palace : Daniel Muñoz et Jefferson Lerma. Ces footballeurs se sont distingués non seulement par leur capacité à finir devant le but, mais aussi par leur engagement et leur dévouement sur le terrain.

Néstor Lorenzo a désormais le défi de corriger certains aspects du jeu de son équipe, ce qui est toujours plus facile après une victoire. L’équipe nationale doit chercher des alternatives pour contrer les marques à toute épreuve qui, comme l’a fait le Paraguay, tentent de neutraliser leur star Luis Díaz. A cette occasion, Díaz n’a pas pu briller comme dans d’autres matchs, étant clairement l’une des priorités du système défensif rival.

Un autre aspect à travailler est la précision dans la remise du ballon. Plusieurs imprécisions ont permis au Paraguay de se renforcer et d’obtenir la remise grâce à Julio Enciso. L’amélioration de la répartition sera cruciale lors des prochaines confrontations.

James Rodríguez mérite un chapitre à part, qui continue d’être le phare de l’équipe nationale. Malgré son manque de vitesse, sa qualité et sa vision du jeu lui permettent de remettre le ballon au bon endroit pour ses coéquipiers. Il a été le joueur colombien le plus efficace sur le terrain, prouvant que son expérience reste inestimable.

Richard Ríos, d’Antioquia, s’est également distingué, avec une performance exceptionnelle. Ríos a non seulement retiré les ballons, mais les a transportés efficacement, permettant à ses coéquipiers de reprendre un nouveau souffle et de collaborer en attaque. Son travail couvre les deux domaines, faisant preuve d’une grande polyvalence.

A savoir : La Colombie débute contre le Paraguay entre le favoritisme et la pression de l’équipe invaincue, vont-ils peser sur eux ?

De son côté, Rafael Santos Borré a réalisé une prestation physique impressionnante, remplissant un rôle tactique sans ballon qui a généré des opportunités pour les autres joueurs colombiens. Leurs efforts et leur engagement ont été essentiels à la structure de l’équipe.

La tâche de la Colombie est de faire preuve d’une plus grande continuité dans son jeu lors des prochains matchs contre le Costa Rica et le Brésil. L’équipe a commencé quelques matchs de manière déconnectée, cédant l’initiative au rival et prenant le temps de réagir, comme cela s’est produit contre le Paraguay, qui a dominé au début des deux mi-temps.

Avec cette victoire, le Tricolore prolonge sa séquence d’invincibilité à 24 matchs (21 avec Lorenzo), restant à seulement trois du record historique de Francisco Maturana avec l’équipe nationale 1993-1994. De plus, c’est actuellement la seule équipe invaincue au monde. Lors des confrontations historiques contre le Paraguay, la Colombie s’est retrouvée avec 23 victoires, 9 nuls et 18 défaites.

Contrairement à d’autres occasions, le favoritisme ne semble pas affecter négativement l’équipe nationale, qui a commencé du bon pied son parcours en Copa América. L’objectif clair est d’atteindre la finale et, avec la hiérarchie affichée, l’équipe de Lorenzo reste ferme dans ses aspirations.

Aussi : Comment la Colombie devrait-elle se préparer pour ses débuts en Copa América ? Les experts et l’intelligence artificielle répondent

Suivez la chose la plus importante du jeu ici :

Le jeu est terminé à Houston ! La Colombie a battu le Paraguay 2-1 pour ses débuts en Copa América

Minutes 90+4 : Le juge central du match a donné un carton jaune à l’entraîneur paraguayen Daniel Garnero.

Minutes 90 : Les supporters paraguayens ont activé une fusée rouge derrière le but défendu par Camilo Vargas. Pendant quelques minutes, la visibilité dans la zone était faible.

Minute 84 : Le juge central du match a prononcé un penalty en faveur de la Colombie, après qu’un joueur paraguayen ait poussé Yerry Mina alors qu’il allait se diriger vers un jeu offensif. Le VAR a vérifié le jeu. Il a déterminé qu’il n’y avait pas de faute.

Minute 82 : Le footballeur colombien James Rodríguez s’est retrouvé allongé au sol après avoir reçu un coup de coude d’Espinoza, l’arrière gauche du Paraguay.

Minute 77 : Le milieu de terrain paraguayen Cubas a donné un coup de pied au genou de Richard Ríos d’Antioquia. C’était avec les crampons relevés. Cela a causé une petite blessure au sommet de la rotule du Colombien. Il a reçu un carton jaune.

Minute 75 : La Colombie a généré plusieurs approches dangereuses jusqu’à présent en seconde période. Cependant, ses joueurs ont manqué de force dans leur définition.

Minute 68 : Goooal du Paraguay ! Le jeune attaquant paraguayen Julio Enciso, âgé de 20 ans et le plus incisif de l’attaque guarani depuis le début du match, a marqué la remise. Il s’agit du 15e but inscrit par la Colombie depuis que Lorenzo a pris ses fonctions d’entraîneur.

Minute 65 : L’équipe nationale colombienne a eu un contrôle presque absolu du ballon jusqu’à présent en seconde période. Il apparaît avec 69% dans cet élément. Les Paraguayens possèdent les 31 % restants.

Minute 55 : Le gardien colombien Camilo Vargas a bien répondu à chaque fois que des footballeurs paraguayens se sont approchés du but colombien.

La seconde mi-temps a commencé au NRG Stadium de Houston, Texas !

La première mi-temps est terminée !

Minute 42 : Gooooal de Colombie ! Le milieu de terrain colombien Jéfferson Lerma a inscrit le deuxième but du match de la tête. Le juge central a été appelé par le VAR en raison d’un éventuel hors-jeu. Pourtant, l’objectif a été validé.

Minute 31 : Gooooal de Colombie ! L’arrière droit antioquien Daniel Muñoz a marqué le premier but de la Colombie lors du duel contre les Paraguayens. Il l’a fait de la tête, après une passe de James Rodríguez.

Minute 24 : Le défenseur central Jhon Lucumí a subi une blessure musculaire. Vous ne pourrez pas continuer le match. Yerry Mina entrera à sa place.

Minute 16 : Le gardien colombien Camilo Vargas a sauvé un coup franc du Paraguay qui était menacé dans le but colombien. Le match reste 0-0.

Minute 13 : Le milieu de terrain colombien Jéfferson Lerma a reçu le premier carton jaune de la Colombie en Copa América, après avoir stoppé une contre-attaque du Paraguay, mené par Miguel Almirón.

Minute 5 : Le milieu de terrain antioquien Richard Ríos a créé la première option dangereuse pour l’équipe nationale colombienne. Il était proche d’inscrire le premier but des Créoles. Le ballon est passé à côté.

Le jeu a commencé ! Après le chant enthousiasmant des milliers de supporters colombiens arrivés au NRG Stadium de Houston, au Texas, le ballon a roulé.

La formation de départ colombienne présente une combinaison d’expérience et de jeunesse, avec des joueurs qui ont prouvé leur valeur tant dans leurs clubs qu’au sein de l’équipe nationale. Ci-dessous, nous vous présentons les 11 choisis par le stratège argentin pour affronter le Paraguay :

Gardien de but:

Camilo Vargas : Le gardien de l’Atlas du Mexique sera chargé de protéger le but colombien. Son expérience et ses compétences entre les trois bâtons sont essentielles pour l’équipe.

Défenseurs :

Daniel Muñoz : L’arrière droit du Belge Genk offre rapidité et solidité défensive.

Dávinson Sánchez : Le défenseur central de Tottenham Hotspur en Angleterre est un joueur clé de la défense, connu pour sa capacité à dominer dans les airs et sa fermeté dans les duels individuels.

Jhon Jáner Lucumí : Un autre bastion défensif de l’équipe, actuellement à Bologne en Italie, qui formera avec Sánchez une paire de défenseurs centraux difficile à vaincre.

Johan Mojica : L’arrière gauche de l’Espagnol Villarreal offre une projection offensive et une sécurité en arrière-garde.

Milieu de terrain :

Jéfferson Lerma : Le milieu de Bournemouth en Angleterre est vital pour sa capacité à récupérer les ballons et son énergie inépuisable au centre du terrain.

Richard Ríos : Le joueur brésilien de Flamengo, connu pour sa vision du jeu et sa capacité à distribuer le ballon, sera en charge de gérer le timing de l’équipe.

Jhon Arias : Le créateur de Fluminense du Brésil, apporte déséquilibre et créativité au milieu du terrain.

James Rodríguez : Le milieu offensif expérimenté, actuellement sans club, continue d’être une référence dans l’équipe pour sa capacité à générer du jeu et sa précision dans les tirs à mi-distance.

Façades :

Luis Díaz : La star anglaise de Liverpool est une menace constante pour les défenses rivales avec sa vitesse et ses capacités en tête-à-tête.

Rafael Santos Borré : L’attaquant allemand de l’Eintracht Francfort, reconnu pour sa capacité de but et sa mobilité sur le front offensif, sera chargé de diriger l’offensive tricolore.

Avec cette composition, la Colombie cherche à démarrer du bon pied sa participation à la Copa América et à faire un pas décisif vers la qualification pour les phases finales du tournoi. Le match contre le Paraguay s’annonce comme un défi intéressant, mais les Tricolores font confiance à leur talent et à la direction de l’entraîneur argentin pour remporter une victoire et commencer la compétition du bon pied.

Continuez à lire : L’équipe nationale colombienne commence sa concentration avec James, mais sans Jhon Arias

-