La Colombie a battu le Paraguay avec deux têtes et la classe de James

La Colombie a battu le Paraguay avec deux têtes et la classe de James
La Colombie a battu le Paraguay avec deux têtes et la classe de James
-

Des débuts avec une victoire pour La Colombie dans le groupe D du Coupe de l’America À Houston. Ils ont battu le Paraguay 2-1 grâce aux buts de Daniel Muñoz et Jefferson Lerma, assistés de James Rodríguez.

Votre esprit va à une autre vitesse. Parce qu’il lit, interprète et résout avant tout le monde. Après une pause, il centrait au deuxième poteau. Il a remarqué la présence de Daniel Muñoz et a envoyé le ballon là, précis, juste, pour la tête de l’équipe à la 32′. Le premier but est à son image et à sa ressemblance, digne du numéro qu’il porte sur le maillot qu’il porte.

James a tout compris. Le Paraguay limitant le développement, il s’est lancé vers la gauche, entouré de Jhon Arias et soutenu par Richard Ríos, titulaire pour la première fois en matches officiels. Ce jeu a brisé la défense rivale, qui était faible pour dégager dans les airs. Un autre 10, cette fois sur un coup franc sur la droite, a porté le score à 2-0. La courbe s’est dirigée vers la zone de l’autre tête de Jefferson Lerma à 42′

Deux de ses touches ont donné à l’équipe le contrôle du match, inconfortable lors des sorties des équipes et avec Lerma réprimandé au bout d’un quart d’heure. Ríos a poussé au milieu et a lancé de longues passes parmi la surpopulation paraguayenne dans cette zone. Il a anticipé, tenté le demi-fond et justifié sa participation dès le début.

Sans Johan Mojica comme allié à gauche, Luis Díaz avait plus d’usure devant ses marqueurs. Ils l’ont entouré et il est allé en profondeur grâce à sa technique individuelle. Il a pris de mauvaises décisions à cause de son désir de marquer. Cela s’est accéléré dans la définition.

Avec l’avantage, la Colombie a accru la possession du ballon. Il a joué au pied, a enchaîné les passes et, lors des changements, il a obtenu une remise en raison d’une erreur de Davinson Sánchez dans la zone de Johan Mojica. Il a marqué ce score dans son propre terrain, en abusant des fautes. La baisse de Jhon Arias a également affecté la performance.

Encore une fois, le capitaine résolut. Cela a calmé la réaction et le fort jeu rougeâtre. Un autre de ses centres s’est soldé par un penalty contre Yerry Mina, exclu par le VAR.

La finition serrée n’était pas nécessaire. L’équipe nationale a pardonné et les frictions physiques des Paraguayens ont compliqué les choses. Sans Lerma, il était plus exposé.

La Colombie rejouera pour la deuxième date le vendredi 28 juin contre le Costa Rica à Phoenix.

La Colombie rejouera pour la deuxième date le vendredi 28 juin contre Costa Rica à Phénix.

-