Avec des questions de tous les blocs, Javier Raidan participera le 2 juillet à une séance extraordinaire à l’Assemblée législative

Avec des questions de tous les blocs, Javier Raidan participera le 2 juillet à une séance extraordinaire à l’Assemblée législative
Avec des questions de tous les blocs, Javier Raidan participera le 2 juillet à une séance extraordinaire à l’Assemblée législative
-

La Commission des Affaires Constitutionnelles et de la Justice s’est réunie hier, dans le but de coordonner la préparation de la liste de questions qui seront posées à Javier Raidan, nommé par le Pouvoir Exécutif pour occuper le poste de magistrat au Tribunal Supérieur de Justice (STJ), lors de la séance extraordinaire qui aura lieu le mardi 2 juillet prochain.

La session extraordinaire – dont la date a été fixée suite à une proposition présentée par le bloc au pouvoir Despierta Chubut lors de la session ordinaire de mercredi dernier – est prévue à l’article 11 de la loi V numéro 152, qui établit qu’« elle sera convoquée dans un délai de 30 jours pour une séance extraordinaire, comme le stipule l’article 132 de la Constitution provinciale et le Règlement organique du Législatif, avec la présence des candidats proposés par le Pouvoir Exécutif.
Et il ajoute que “les législateurs proposeront à la Commission des Affaires Constitutionnelles de l’Honorable Législature les questions qu’ils estiment propices à l’évaluation des candidats”.

CONTRIBUTIONS « DE TOUS LES BLOCS »
La présidente de la Commission, María Andrea Aguilera, a participé à la réunion de ce lundi ; et les membres Sonia Cavagnini, Leticia Magaldi, Paulina Hogalde (Despierta Chubut), Juan Pais, Gustavo Fita (Arriba Chubut) et Marcelo Rubia (PICH).
“Toutes les questions envoyées par les députés ont été reçues et systématisées”, a expliqué Aguilera.
Le législateur a ajouté que ce lundi le transfert du document à Raidan était prévu “avec la contribution de tous les blocs, afin qu’il puisse se conformer à l’audience”.
La demande de recours à la Cour supérieure de justice a été envoyée par le Pouvoir Exécutif au Législature le 10 juin, avec le contexte et la documentation nécessaires à son traitement par les députés provinciaux.

#Argentina

-