Procédure législative | LE SPECTATEUR

-

Une nouvelle session du Congrès s’est achevée à la veille des deux premières années du gouvernement actuel. Petro, qui a démontré sa capacité à former l’opposition en favorisant les débats contre les administrations qui l’ont précédé, a fait preuve, lui et ses magistrats, d’une grande inexpérience dans la gestion de l’État. Bien qu’au début il ait réussi à mener à bien des initiatives, comme la réforme fiscale, grâce à la coalition qu’il a réussi à intégrer, il n’a pas fait de même avec d’autres propositions lorsqu’il a exclu du cabinet des ministres qui, bien qu’ils n’étaient pas liés à son programme, a permis d’extraire ses premières propositions.

Le panorama a changé plus tard lorsque le Congrès n’a pas travaillé pour lui et que les réformes qu’il avait promises pendant la campagne ont rencontré des difficultés dans leur mise en œuvre et que plusieurs secteurs menacent de les poursuivre devant la Cour Constitutionnelle pour vices de procédure. Ces types d’objections seront analysés par la Haute Cour, qui les étudiera très attentivement.

Dans la Constitution, il y a un article qui permet à l’interprétation de mettre en danger toute loi approuvée. Il s’agit de l’article 149, qui dit : « Toute réunion des membres du Congrès qui, dans le but d’exercer les fonctions du pouvoir législatif du pouvoir public, se tient en dehors des conditions constitutionnelles, sera dépourvue de validité ; Aucun effet ne pourra être donné aux actes commis et ceux qui participeront aux délibérations seront punis conformément aux lois.

Avec une interprétation extensive, toute loi risque de tomber avec cet article. C’est pourquoi les membres du Congrès doivent être extrêmement prudents dans le traitement des projets dans les conditions établies par la Constitution et les lois s’ils ne veulent pas être surpris par un coup qui ne serait pas du tout doux.

La loi sur l’éducation s’est déjà effondrée, pour des raisons de foi… de Fecode. Qu’adviendra-t-il des retraites et du travail ? Soudain, ils réussissent à se faire entendre devant la Cour constitutionnelle.

#Colombia

-