INDH Déclaration publique du directeur de l’INDH

INDH Déclaration publique du directeur de l’INDH
INDH Déclaration publique du directeur de l’INDH
-

L’antisémitisme a touché de nombreuses personnes dans notre pays dans le contexte du conflit actuel au Moyen-Orient. Une expression de cela s’est produite au siège de l’Université du Chili, où a été affiché un message qui ne peut être que considéré comme une insulte à la rectrice Rosa Devés. Ceci, à la fois pour sa qualité de première femme à diriger la plus ancienne maison d’enseignement supérieur du pays, et pour son brillant parcours universitaire.

Il est essentiel de demander à ceux qui participent à la mobilisation d’abandonner les messages dénigrants. Le droit international des droits de l’homme rappelle aux États qu’il est nécessaire d’interdire les discours contre des personnes ou des groupes fondés sur la race, la religion ou l’origine nationale. La discrimination et les discours de haine ne se matérialisent pas seulement dans les documents, mais aussi dans les images dont le pouvoir peut être aussi corrosif, voire plus, que les mots.

Le libre débat d’idées doit se développer en fonction de certaines caractéristiques. Il est essentiel que ces messages considèrent comme inadmissibles les messages qui défendent, promeuvent ou incitent à la haine et à l’intolérance. Ou, pire encore, qu’ils approuvent, justifient ou défendent des actes constitutifs de génocide ou de crimes contre l’humanité. Ce type de contenu s’éloigne du débat dont a besoin une société qui recherche le progrès et le bien-être des personnes. Il ne peut y avoir aucune exception pour rejeter ces comportements.

J’exprime mon soutien et ma solidarité au recteur de l’Université du Chili, qui est aujourd’hui victime de ces attaques. Aussi, j’insiste sur la nécessité que les mobilisations ne dépassent pas les paramètres d’une société qui a besoin de l’amitié civique et du renforcement de la confiance. Le rapport annuel 2022 de l’INDH soulevait déjà la nécessité d’une loi qui renforce les mesures de non-discrimination et lutte contre les discours de haine et l’intolérance religieuse.

Consuelo Contreras Largo

Directeur National de l’INDH

#Chile

-