Analyse du trafic portuaire en Colombie : croissance et tendances au premier trimestre 2024

-

Selon le Bulletin statistique du trafic portuaire en Colombie publié par la Surintendance des transports, au cours du premier trimestre 2024, les zones portuaires colombiennes ont transporté 40,2 millions de tonnes de marchandises, dont un total de 35,4 millions de tonnes ont été déplacées depuis la région des Caraïbes, occupant première place en mouvement, suivie par la région Pacifique avec 4,2 millions de tonnes.

De janvier à mars 2024, les entreprises portuaires de service public ont déplacé au total 23,4 millions de tonnes. La région des Caraïbes a présenté une augmentation de 1,2 par rapport à la même période de 2023 puisqu’elle a déplacé 18,7 millions de tonnes et c’est la zone portuaire de Carthagène qui a enregistré la plus forte participation avec 42,8%, ce qui équivaut à 10 millions de tonnes déplacées, ce se traduit par une croissance de 18,2% par rapport à 2023.

De leur côté, les entreprises portuaires de services privées ont déplacé un total de 16,7 millions de tonnes et les zones qui ont enregistré le plus grand mouvement ont été Carthagène avec 12 millions de tonnes (30,8%), Ciénaga avec 8,7 millions de tonnes (21,7%) et le Golfe de Morrosquillo avec 6,2. millions de tonnes (15,5%)

Les principales entreprises portuaires qui ont contribué à ces mouvements sont American Port Company, qui a déplacé 8,3 millions de tonnes et Cenit Transporte y Logística de Hidrocarburos SAS avec 2,4 millions de tonnes dans le golfe de Morrosquillo.


Vous etes peut etre intéressé: Production et exportation de café en Colombie : des chiffres positifs pour le premier semestre 2024

Exportations et importations dans les zones portuaires de Colombie

Concernant les exportations réalisées depuis différentes zones portuaires de Colombie au cours du premier trimestre 2024, par rapport à la même période de l’année précédente, Turbo a connu la plus forte augmentation en pourcentage des exportations (21,6%), tandis que Ciénaga a connu la plus forte augmentation en termes absolus (1,4 millions de tonnes supplémentaires). Le charbon a été le principal produit exporté avec un total de 11,6 millions de tonnes, suivi par les dérivés pétroliers, dont 3,6 millions de tonnes ont été exportées, et le pétrole brut avec 3,4 millions de tonnes.

En ce qui concerne les importations, par rapport au premier trimestre de 2023, la zone portuaire qui a connu la plus forte augmentation a été celle du fleuve Magdalena avec 104% de plus, tandis que Cartagena a enregistré une augmentation de 17%, ce qui bien qu’en termes de pourcentages ne soit pas la plus forte augmentation, en valeurs absolues, cela représente une augmentation de 398 mille tonnes importées.

Dérivés pétroliers pour un total de 1,6 million de tonnes, soit 16,4% ; le maïs avec 1,1 million de tonnes, soit 12% et les articles ménagers avec 724 mille tonnes, soit 7,6% ; Il s’agissait des principaux produits importés via les zones portuaires.

Croissance du mouvement des conteneurs

Au cours du premier trimestre 2024, les mouvements de conteneurs ont connu une croissance significative, avec une augmentation à la fois des conteneurs pleins FEUS (+15,1%) et des pleins TEUS (+9,7%). Les conteneurs FEUS complets ont enregistré la part la plus élevée et le pourcentage d’augmentation le plus élevé.

Photo : Surintendance des transports

En ce qui concerne les données du Bulletin Ayda, Lucy Ospina, surintendante des transports, a déclaré : « Le Bulletin portuaire est un document inestimable que l’Entité publie après avoir collecté des données importantes dans toutes nos zones portuaires, après avoir procédé à la validation et à l’application des bonnes pratiques. et des normes définies pour la production statistique dans le cadre du SEN. C’est un travail effectué avec rigueur, étant presque le seul outil disponible pour les citoyens qui souhaitent connaître le mouvement des marchandises dans notre pays, ainsi que l’arrivée des navires, les importations et les exportations, entre autres. Nous sommes fiers de disposer de cet outil de compilation, publié trimestriellement et semestriellement.

Lire aussi : Le gouvernement et les camionneurs s’accordent sur des mesures pour éviter de futurs blocages à Nariño

-

PREV Les scientifiques cherchent à mettre à jour la définition d’une planète : ce qu’il faut savoir
NEXT Fly Me To The Moon Review: C’est un désastre