Les habitants de Palma demandent aux restaurateurs de payer plus pour les terrasses

Les habitants de Palma demandent aux restaurateurs de payer plus pour les terrasses
Les habitants de Palma demandent aux restaurateurs de payer plus pour les terrasses
-

Les habitants de Palma demandent aux restaurateurs de payer plus pour les terrassesGuillem Bosch

“Actuellement le terrasses Ils paient 0,46 par jour et par m2 dans la zone spéciale0,31 dans la première zone, 0,13 dans la deuxième et 0,07 dans la troisième, c’est ridicule et une des demandes de la Fédération est que le prix soit augmenté. Il existe une disproportion entre le prix au m2 que paient les restaurateurs pour l’usage privé et lucratif de l’espace public et le profit qu’ils en retirent. Ce n’est pas possible alors le prix à la consommation d’un café est de 2,40 en zone préférentielle“, a dénoncé María Isabel Alcázar, présidente de la Fédération des associations de résidents de Palma.

Aujourd’hui à midi, la Fédération a rencontré Javier Bonetconseiller de la culture, des sports, de la restauration et de la coordination municipale, et avec Mª de Lourdes Rocaconseiller à la participation citoyenne, pour “exiger le respect de la réglementation” et soumettre de nouvelles demandes. Ce n’était pas une réunion du Table pour la coexistence citoyenneau cours de laquelle ils se sont réunis le 13 juin, mais la réponse à la demande de réunion urgente que la Fédération avait demandée le 14 juincompte tenu de la nouvelle du extensions de terrasse.

Participaient également à la réunion Luisa Covas, représentant l’association de quartier Banc de S’Oli James Garaureprésentant l’Association du Quartier Llotja Born, deux des zones les plus touchées par les derniers décrets.

Alcázar a également insisté sur le fait que les horaires de fermeture des terrasses sont respectés. “S’ils doivent fermer à midi, il faut le faire. Les horaires en semaine sont de 7h00 à minuit et jusqu’à 00h30 le week-end.. Il ne se peut pas que ce soit la dernière fois qu’il faut admettre un client ; A cette heure-là, tout devrait être rangé, pour éviter le bruit à des heures aussi tardives.“, Expliquer.

Aussi Ils ont demandé davantage d’inspections et de sanctions. “Il est nécessaire que l’espace autorisé à occuper est marqué au sol pour pouvoir contrôler s’il est respecté, puisque nous avons souvent vérifié que la limite est dépassée. De plus, il est important de vérifier si les éléments fixes au sol sont en bon état et Retirez toujours les éléments externes. On ne peut pas laisser des choses entassées dans la rue, car cela inviterait les clients à continuer la fête ou attirerait les passants. Les objets doivent être stockés à l’intérieur des locaux. Cela n’est possible que s’il y a des inspections et que ceux qui commettent des erreurs sont punis.“, a souligné Maribel Alcázar.

«Nous remercions le conseil municipal de nous avoir rencontré et écouté., mais nous ne croirons rien tant que nous n’aurons pas vu de résultats», a conclu Alcázar.

-

PREV Le Pérou contrôlera les navires étrangers par satellite après des plaintes pour pêche illégale – eju.tv
NEXT Des chercheurs espagnols identifient un virus nocif qui affecte le poivre