Travailleurs scientifiques en assemblage – Agence TSS Actualité scientifique et technologique

Travailleurs scientifiques en assemblage – Agence TSS Actualité scientifique et technologique
Travailleurs scientifiques en assemblage – Agence TSS Actualité scientifique et technologique
-

Agence TSS – Mardi 7 juillet dernier à midi, la direction d’ATE CONICET a convoqué une assemblée à laquelle ont participé une cinquantaine de personnes. Au cours de l’assemblée, il a été mentionné que la faible participation répondait au découragement du secteur scientifique dû au manque de réponses du gouvernement. La nouvelle direction du syndicat est en fonction depuis le 25 juin et correspond à la liste violette qui répond aux partis de gauche, tandis que les membres de la liste verte et blanche de l’aile péroniste du syndicat n’ont pas assisté à l’assemblée.

Victoria García, déléguée d’ATE CONICET Capital (Philosophie et Lettres) et élue secrétaire générale du conseil d’administration interne, a déclaré TSS: «Nous convoquons l’assemblée dans le cadre de l’état d’alerte et de mobilisation dans lequel nous nous trouvons en raison des politiques d’aménagement, de vidage et de licenciements déployées par le Gouvernement dans l’Etat, et notamment dans notre organisation. Lors de la dernière série de licenciements publics, il n’y a eu aucun licenciement au CONICET, il y en a eu en janvier et en mars, et maintenant les contrats ont été renouvelés pour trois mois, ce qui fait que l’incertitude et la précarité de l’emploi continuent, et parce que l’année dernière, 800 personnes ont obtenu des bourses qui étaient censées leur permettre commencer cette année mais seulement 500 vont commencer. En plus, il y a 1000 personnes qui devraient entrer dans la carrière de chercheur scientifique et de personnel de soutien technique qui ont rendu leur concours public très rigoureux et fastidieux, et ces postes aujourd’hui ne sont pas occupés par des personnes. le gouvernement national pour une décision de bloquer l’entrée aux courses.

Parmi ceux qui attendent de devenir chercheurs, certains bénéficient d’une prolongation de leur bourse de doctorat, mais d’autres non. Il y a donc des scientifiques de haut niveau qui se retrouvent sans aucun revenu financier ni compensation, attendant simplement une nomination qui aurait déjà dû être obtenue. été mis en œuvre et sans informations ni perspectives sur ce qui va se passer.

Lors de l’assemblée, les motions suivantes ont été votées :

° Organiser une réunion nationale des délégués de l’ATE CONICET fin juillet pour envisager des mesures énergiques contre l’ajustement.

° Promouvoir les rencontres et assemblées par lieu de travail pour récupérer la capacité d’organisation et de mobilisation en coordination avec les militants là où il n’y a pas de délégués.

° Promouvoir les rencontres et les espaces de travail en coordination avec des groupes organisés avec des revendications et revendications différentes pour renforcer la mesure de lutte sur le long terme.

° Participer aux mesures promues par ATE Capital et ATE Nacional contre l’ajustement et proposer que les mesures soient unitaires (coordonnées entre les deux).

° Répudier la répression à l’INTI survenue lundi dernier.

° Exiger la libération des personnes détenues dans le cadre de la répression de la manifestation de la Loi Base.

° Promouvoir une campagne de visibilité pour dénoncer l’aménagement des vidanges du CONICET pour construire la mesure unifiée qui est décidée lors de la réunion de fin juillet.

«Convocamos a la asamblea en el marco del estado de alerta y movilización en que nos encontramos por las políticas de ajuste, vaciamiento y despidos que despliega el Gobierno en el Estado y en particular en nuestro organismo», dijo Victoria García, delegada de ATE CONICET Capitale.

En réponse à la requête TSS Quant à savoir s’il y a eu un dialogue avec les nouvelles autorités du ministère de l’Innovation, de la Science et de la Technologie, ancien ministère, García a déclaré : « Aujourd’hui, nous avons présenté une demande d’audition avec le président du CONICET, Daniel Salamone, et nous attendons qu’il recevez-nous, mais il n’y a pas d’instances de dialogue. Nous exigeons que soit convoquée la table des stagiaires, qui est une instance au cours de laquelle les problèmes des stagiaires sont discutés. Cela fait longtemps qu’on ne l’a pas appelé et nous l’avons de nouveau réclamé. Il y a des décisions politiques en jeu, comme les appels à bourses et aux revenus, qui dépendent en partie du conseil d’administration du CONICET et en partie de l’exécutif national et du chef de cabinet.

Il n’y a pas encore de perspectives claires sur le prochain appel à bourses mais des réductions sont attendues, ce qui impliquerait que cela réduirait à l’avenir le nombre de candidats possibles à l’appel d’admission dans la carrière de chercheur scientifique. Aujourd’hui, il n’y a même plus d’appels à la démission, c’est-à-dire que lorsqu’un chercheur démissionne de son poste ou prend sa retraite, ce poste n’est pas pourvu.

Le gouvernement avait promis que le système scientifique serait fortement dédié aux liens avec le secteur productif, mais aucun programme n’a été lancé pour favoriser cela. « Il y a toujours eu un lien entre le CONICET et les entreprises, beaucoup d’entre nous se consacrent à ce lien, mais une bonne partie du discours du gouvernement envers l’État et le CONICET a pour objectif de dénigrer les travailleurs. Nous avons un gouvernement anti-scientifique qui cherche uniquement à conserver son électorat et à construire une légitimité politique alors que les revenus de chacun sont détruits par une situation macroéconomique instable. Ils ne font pas de travail spécifique pour améliorer le lien entre la science et le secteur privé, bien au contraire », a déclaré García.

-

PREV Fierté d’Ecatepec ! Mariana Yalí et Sonia Guadalupe ont obtenu un pourcentage parfait à l’examen d’admission à l’UNAM
NEXT qui pourrait être ton colistier