Arrêté pour escroquerie de 2 000 euros à un homme de Palencia par Internet

Arrêté pour escroquerie de 2 000 euros à un homme de Palencia par Internet
Arrêté pour escroquerie de 2 000 euros à un homme de Palencia par Internet
-

Vendredi 5 juillet 2024, 20h28

La Police Nationale identifie l’auteur présumé d’une arnaque grâce à la procédure « Internet Tasks or Likes ». L’arnaque consiste en ce que la victime voit une offre d’emploi, soit via une plateforme de messagerie instantanée, soit sur les réseaux sociaux, où l’escroc présumé, se faisant passer pour un employé des ressources humaines d’une entreprise en charge de sélectionner des personnes pour un emploi, un travail simple (sans contrat) ). Cette offre de télétravail proposée sera attractive pour la victime, constituée de tâches très simples, ne nécessitant pas d’expérience préalable. Il offrira également de grands avantages qui augmenteront progressivement à mesure que les niveaux de tâches seront dépassés, captant ainsi immédiatement l’attention de la victime, qui acceptera le poste. Les offres d’emploi consistent essentiellement à noter des candidatures, à donner des « j’aime » ou des « j’aime » sur les réseaux sociaux ou les vidéos des plateformes, à recommander des achats sur des sites Internet ou encore simplement à visiter des sites Internet, le tout en échange d’une rémunération importante.

Dans un premier temps, les cyber-escrocs, pour gagner la confiance de la victime, demanderont de petits investissements, qui seront restitués avec des bénéfices. À ce stade, pour dépasser le niveau de la tâche, une fois terminée l’une des tâches mentionnées précédemment, il est demandé à la victime d’effectuer un Bizum à un numéro de téléphone fourni, pour un montant initialement faible, en recevant ensuite un Bizum comme paiement pour votre activité. Le dépassement des niveaux suivants augmentera les montants envoyés par Bizum et éventuellement ceux reçus.

Ces opérations réalisées dans les premiers temps, tant celles envoyées que celles reçues, se font entre des personnes ayant accepté l’offre d’emploi, qui sont finalement toutes victimes des mêmes événements. L’arnaque culmine généralement lorsque, après avoir accompli un niveau de tâches plus élevé, la victime doit effectuer un Bizum ou un virement bancaire d’un montant élevé, après quoi la victime, au moment de réclamer ses prestations, perd le contact avec les cyber-escrocs. Les derniers paiements effectués sont destinés soit aux comptes étrangers, soit aux comptes nationaux de personnes qui agissent comme « mules » ou « muleros » (intermédiaires). Dans ce cas, la somme escroquée à la victime est d’environ 2 000 euros.

La Police Nationale du Commissariat Provincial de Palencia a réussi à identifier l’auteur présumé des événements, un citoyen d’origine étrangère de 20 ans résidant à Saragosse. Le document est signalé et transmis au Quartier Général Supérieur d’Aragon, demandant la poursuite des efforts, dont les résultats seront communiqués en temps utile à l’Autorité Judiciaire correspondante.

Ce contenu est exclusif aux abonnés

0,99 € le premier mois

Êtes-vous déjà abonné? Se connecter

-

PREV XIIIe Congrès Missionnaire National – Consolata América
NEXT Le peso chute lors d’une séance volatile après les données sur l’emploi aux États-Unis • Marchés • Forbes México