Une ‘pajaporte’ made in Spain, Internet plein de

-

Catégories

Ressources utilisées

Propre matériel de production

Bon samedi, damnés hommes et femmes ! Oh, quelle semaine pour être un habitant de l’Espagne. Si nous sommes bons dans quelque chose, c’est faire de bons mèmes. Et le scénario idéal a été créé : le gouvernement a annoncé un nouveau système pour limiter la consommation de porno chez les mineurs. Il s’agit d’une application, d’un portefeuille numérique ou, comme Internet l’a surnommé, et ‘pajaporte’. Blague au-dessus deblague ci-dessous (ils ont même fait pajaporte.com rediriger vers digital.gob.es), l’important est de comprendre de quoi il s’agit.

C’est un système de vérification de la majorité quoi impose une législation européenne, et qui vise à protéger les mineurs. Les doutes sont évidemment autour de la vie privée et de la protection de nos données, et s’il s’agit réellement d’une endiguer la mer. On vous en dit plus, et on parle aussi du défi de ‘merde’ (Oui oui, défaire la merde) de l’Internet.

Le portefeuille numérique pour que les mineurs n’accèdent pas au porno… et les doutes sur son bon fonctionnement

Le gouvernement espagnol a annoncé lundi un nouveau système visant à limiter la consommation de porno chez les mineurs. Le reste appartient à l’histoire : une semaine pleine de mèmes et blaguesmais aussi de nombreux problèmes de confidentialité (et, apparemment, beaucoup de gens s’inquiétaient qu’est-ce que tu vas faire de ta vie à partir de maintenant). Ce qui nous a semblé le plus simple à expliquer, c’était le classique format de questions et réponsesnous vous le présentons donc ainsi :

  • Qu’est-ce que le portefeuille numérique ? Il s’agit d’un porte-document numérique (comme Wallet) qui permet, entre autres, de stocker la preuve numérique que vous êtes majeur. Vous pouvez également stocker d’autres documents personnels tels que le registre, l’absence de casier judiciaire ou les qualifications.

  • Pourquoi ce portefeuille numérique a-t-il été créé ? Est-ce que cela doit être fait uniquement en Espagne ? L’initiative s’aligne sur la norme elDAS2, qui établit l’obligation pour les plateformes de contenu d’accepter l’utilisation de portefeuilles d’identité numérique européens. Avec également le RGPD, le DSA et la LGCA, davantage de lois européennes. Contrôler que les plateformes numériques s’y conforment est donc une obligation pour l’ensemble de l’UE.

  • Je souhaite regarder du contenu pour adultes, comment ça marche ? Lorsque vous installez l’application mobile, elle vérifiera votre âge via votre DNI électronique, vos certificats qualifiés ou le système Cl@ve. Une fois vérifié, il générera un lot de 30 identifiants anonymes qui seront valables un mois. Ceux-ci prouvent que l’utilisateur est majeur et seront utilisés sur le Web pour permettre l’accès à du contenu pour adultes.

  • Pourquoi 30 identifiants pendant 30 jours ? Que se passe-t-il si j’en manque ? L’objectif est de réduire la traçabilité et la corrélation entre les différentes plateformes de contenu. Après 30 jours, un nouveau pack de 30 identifiants sera délivré. S’ils sont épuisés plus tôt, il est possible d’en demander davantage via la même application mobile.

  • Est-ce valable pour toutes les plateformes ? Dans la phase bêta du projet, les plateformes de contenu établies en Espagne et proposant du contenu pour adultes, telles que les sites Web, les réseaux sociaux, les applications de messagerie et les navigateurs, devront utiliser ce système. Cependant, la plupart de ceux utilisés sont hébergés dans d’autres pays, cela n’aura donc aucun effet sur eux.

  • Les gens sauront-ils que je possède un identifiant et l’utiliseront-ils pour visualiser du contenu réservé aux adultes ? Selon le ministère de la Transformation numérique et de la Fonction publique, non. Les informations d’identification sont anonymes et vous identifieront uniquement en tant qu’adulte ou mineur, sans inclure votre nom ni votre pièce d’identité. Mais ils n’ont pas expliqué où seront stockés les documents personnels à partir desquels les informations d’identification sont générées.

Vous avez tout en détail icimais rappelez-vous que tout cela est ce que nous savons jusqu’à présent sur le journal et ce que les experts nous ont dit ; Le système n’est pas encore déployé : l’objectif du gouvernement est que l’application soit fonctionnelle et disponible pour les citoyens d’ici la fin de l’été. Nous mettons à jour l’article pour inclure des réponses à de nouvelles questions sur le portefeuille numérique du gouvernement, donc si vous en avez, nous écrivons à [email protected].

Internet est merdique, qui va le démerder ?

Le désherbeur qui le désherbera sera un bon désherbeur !

Maintenant que nous avons testé votre cerveau avec ce virelangue et que vous vous demandez de quoi

-

PREV Y a-t-il une nouvelle vague de COVID-19 au CDMX ? C’est ce que disent les statistiques
NEXT Ils pensent pouvoir annuler un demi-million de bénéficiaires