L’histoire de Nicholas Winton et de son sauvetage de plus de 600 enfants pendant l’Holocauste revient au présent avec un film

L’histoire de Nicholas Winton et de son sauvetage de plus de 600 enfants pendant l’Holocauste revient au présent avec un film
L’histoire de Nicholas Winton et de son sauvetage de plus de 600 enfants pendant l’Holocauste revient au présent avec un film
-

Le film de 2023 raconte l’héroïsme de Sir Nicholas Winton (1909-2015), un philanthrope britannique d’origine juive qui a sauvé 669 enfants de la mort aux mains de l’Allemagne nazie, juste avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, dans l’épisode intitulé Kindertransport.

Avec Anthony Hopkins et Helena Bonham Carter, le film du réalisateur de télévision britannique James Hawes s’inspire du livre A Life. The Winton Children, écrit par sa fille Barbara Winton pour immortaliser l’héritage de son père, dont les exploits étaient pratiquement inconnus jusqu’à la fin des années 1980.

Winton, fils d’un couple juif allemand installé à Londres, travaille dans cette ville comme agent de change. En 1938, à l’âge de 29 ans, son ami Martin Blake l’invite à le rejoindre à Prague.

Là, il fut choqué par les conditions inhumaines dans lesquelles vivaient certaines familles d’origine juive dans les premiers ghettos de réfugiés après l’invasion des Sudètes, un scénario qui le conduisit à élaborer un plan pour sauver le plus d’enfants possible de la terreur nazie.

Il crée ainsi une organisation appelée The British Committee for Refugees from Tchécoslovaquie, Children’s Section, composée initialement de lui, de sa mère, de sa secrétaire et de quelques bénévoles.

Après 50 ans pratiquement oublié, l’exploit du célèbre Schindler britannique a été révélé grâce à son épouse Grete Gjelstrup, qui a découvert en 1988 les boîtes dans lesquelles il avait conservé les photos et les documents des enfants sauvés.

Émouvante, comme l’histoire elle-même, a été la rencontre entre un Winton âgé et plusieurs des enfants sauvés, maintenant adultes, dans l’émission télévisée That’s Life !. Leurs descendants ont participé en tant que figurants à la reconstitution de ce moment d’émotion du film.

Nicholas Winton a été nommé membre de l’Empire britannique en 1993 par la reine Elizabeth II, qui l’a fait chevalier en 2002 pour ses services rendus à l’humanité.

Il a également obtenu le titre de Libérateur de la Ville de Prague et l’Ordre de TG Marsaryk, la Croix de Première Classe, la plus haute décoration militaire tchèque ; la médaille du Héros de l’Holocauste, décernée en 2010 par le gouvernement britannique ; et l’Ordre du Lion Blanc, dernière décoration qu’il a reçue à Prague en 2014.

-

PREV La Colombie prend-elle soin de James parce qu’elle sait qu’il éliminera le Canada ? Question controversée en Copa América
NEXT Le chancelier de l’UMJ demande au DPR de continuer à discuter du projet de loi