Le Conseil d’État refuse la tutelle au surintendant de l’industrie, Cielo Rusinque

Le Conseil d’État refuse la tutelle au surintendant de l’industrie, Cielo Rusinque
Le Conseil d’État refuse la tutelle au surintendant de l’industrie, Cielo Rusinque
-

Le Conseil d’État a refusé la tutelle de Cielo Rusinque, actuel surintendant de l’industrie et du commerce, dans lequel il a demandé qu’on lui garantisse une double autorité, soulignant que «À plusieurs reprises, le Conseil d’État a estimé que les revendications électorales dirigées contre la nomination à des postes de hiérarchie équivalente à celle de surintendant de l’industrie et du commerce devraient être entendues en première instance par les tribunaux administratifs.

Malgré cela, le Conseil d’État a décidé qu’il s’agissait d’un processus de seule instance et que la cinquième section poursuivra l’étude de sa nomination à ce poste.

Et il est important de mentionner que Daniel Currea a déposé une plainte le 12 mars 2024, dans laquelle il a demandé la déclaration de nullité du décret 0098 du 2 février 2024, délivré par le ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme et par le Président de la République, par lequel Cielo Elainne Rusinque Urrego a été nommé au poste de surintendant de l’industrie et du commerce.

Ainsi, la demande a été attribuée par répartition à la Cinquième section du Conseil d’Etat, mais par arrêté du 19 mars 2024, le magistrat rapporteur (E) a considéré que la société n’était pas compétente pour connaître de l’affaire en une seule instance et a ordonné son renvoi au Tribunal administratif de Cundinamarca.

Cependant, Currea a fait appel de la décision du 19 mars 2024, arguant que la cinquième section du Conseil d’État est compétente pour connaître de l’affaire en une seule instance. Le 25 avril suivant, la Cinquième Section vint se prononcer sur l’admission de la demande en une seule instance.

À travers ses réseaux sociaux, la responsable a déclaré leur désaccord avec cette décision.

-

PREV Cha/Co Project ouvre une brèche musicale au Cénart
NEXT Solar Gard relance le marché des films pour vitrages PPF à ce prix