VOX dénonce à Santander que le reste ne sert pas à réduire la dette, mais à financer des dépenses de toutes sortes – CANTABRIA PRESS

VOX dénonce à Santander que le reste ne sert pas à réduire la dette, mais à financer des dépenses de toutes sortes – CANTABRIA PRESS
VOX dénonce à Santander que le reste ne sert pas à réduire la dette, mais à financer des dépenses de toutes sortes – CANTABRIA PRESS
-

Le groupe municipal VOX Au conseil municipal de Santander, il a regretté que « malgré le fait que la dette des municipalités de Cantabrie ait diminué, avec 75 municipalités à zéro, 78% correspond à notre ville, ce qui s’élève à 42,5 millions d’euros«.

C’est ce qu’a déclaré le conseiller dans une déclaration. Emilio del Valleindiquant qu’en janvier 2024, la mairie de Santander disposait d’une trésorerie restante – argent non dépensé les années précédentes – de 32,5 millions.

La destination du reste du Trésor est conditionnée par les dispositions de l’article 32 de la Loi Organique 2/2012 de Stabilité Budgétaire, qui prévoit que « dans le cas où la liquidation budgétaire serait excédentaire, celui-ci sera alloué, dans le cas du L’État, les communautés autonomes et les sociétés locales, pour réduire la dette nette ».

Pour cette raison, Del Valle dénonce que « l’équipe gouvernementale, au lieu de réduire cette dette, qu’elle maintient en vie pour plus de 42 millions d’euros, en a alloué près de 30 pour financer des dépenses de toutes sortes, gardant intacte la dette que nous devrons. payer parmi tous les habitants de Santander.

En ce sens, l’édile de VOX souligne que “nous avons demandé à plusieurs reprises que le reste du Trésor soit affecté en priorité à la réduction de la dette, sans que l’équipe gouvernementale du Parti populaire ne nous prête la moindre attention”. Ainsi, lors des séances plénières des mois d’avril et juin, le Groupe Municipal VOX « n’a pas soutenu toutes les propositions de modifications budgétaires pour les dépenses financées par l’incorporation des restes du Trésor, insistant sur l’obligation de réduire, en premier lieu, les dépenses municipales ». dette.

“Le maire et le conseiller à l’Économie ne font pas bien les choses et mettent les intérêts des habitants de Santander au second plan et sans assainir les comptes, ce que nous dénoncerons autant de fois que nécessaire”, a conclu Del Valle.

Publicité

-

PREV 2ème Tour l’Ain : l’étape live
NEXT Pampelune reprend les horaires de la zone de stationnement restreinte