Monseigneur Sergio Pérez de Arce SS.CC. prend possession comme archevêque de la Santísima Concepción

-

Monseigneur Sergio Pérez de Arce SS.CC. prend possession comme archevêque de la Santísima Concepción

L’Église de Concepción a reçu avec une immense joie son nouvel archevêque, qui les a invités à « marcher ensemble » et a soutenu qu’« il n’y a pas d’autre manière de vivre la foi et la mission ».

Dans une atmosphère de grande joie et devant une Cathédrale remplie de fidèles, Mgr Sergio Pérez de Arce SS.CC. Il a pris possession canonique comme archevêque de l’archidiocèse de la Très Sainte Conception, dans la matinée de ce samedi 6 juillet.

Après 9h30 du matin, Mgr Pérez de Arce a fait la profession de foi et le serment de fidélité dans la Parroquia Del Sagrario de Concepción puis est parti en procession, avec les évêques, vers le temple de la Cathédrale, à la porte de laquelle il a été présenté par le secrétaire de la Nonciature Apostolique, Giuseppe Silvestrini, et reçu par le doyen, le P. Francisco Osorio, accompagné du Cabildo et des représentants de l’archidiocèse.

Après avoir embrassé le Christ et s’être signé avec de l’eau bénite, en signe de sa première vocation : celle de chrétien, il a parcouru l’allée centrale de la cathédrale en aspergeant d’eau bénite l’assemblée, réunie comme peuple de Dieu. Puis il s’est rendu à la chapelle du Saint-Sacrement, où il a eu un moment d’adoration.

Prise de possession canonique
Après les rites initiaux de la Sainte Messe, le vicaire judiciaire de l’archidiocèse, le P. Claudio Soto a montré et proclamé la bulle papale par laquelle Mgr Sergio Pérez de Arce SS.CC a été nommé archevêque de la Très Sainte Conception aux évêques concélébrants, au collège des consultants, prêtres, diacres et à l’assemblée.

Par la suite, l’archevêque de Santiago, Mgr Fernando Chomali, par délégation du pape François, a imposé le Palio de l’archevêque à Mgr Pérez de Arce. Après quoi, l’administrateur diocésain, Mgr Bernardo Álvarez, lui remit le bâton, symbole du berger, et le nouvel archevêque siégea pour la première fois au siège.

Uno a uno, los sacerdotes de la arquidiócesis se acercaron a saludarlo, como signo de obediencia y respeto, y también fue saludado por algunas religiosas, entre las que se encontraban las prioras de las Carmelitas y Trinitarias, y fieles laicos en representación del pueblo de Dieu.

« Marcher ensemble : il n’y a pas d’autre manière de vivre la foi et la mission »
Dans son homélie, Mgr Sergio Pérez de Arce SS.CC. Il a appelé à valoriser notre vocation chrétienne et notre chemin commun dans la communauté de l’Église : « Je veux vous inviter à marcher ensemble, il n’y a pas d’autre manière de vivre la foi et la mission. J’aime toujours insister sur le fait que la chose la plus importante dans l’Église se passe dans la vie locale : dans chaque communauté, dans chaque paroisse, école, mouvement. Là, nous apprenons l’Évangile, là nous prions, nous nous entraidons comme des frères, nous célébrons la foi, nous sortons à la rencontre de ceux qui souffrent. Mais cette vie locale doit être liée à d’autres communautés, à une vie ecclésiale plus large, à partir de laquelle nous cherchons des chemins communs.

Dans ce contexte, il a affirmé que la communion « ne peut pas être simplement formelle, elle doit être vécue dans l’esprit et dans l’affection. Vivre la mission, réaliser l’action pastorale, n’est pas une question simplement humaine, une question d’organisation, mais naît de notre condition d’enfants de Dieu et de frères dans le Christ, et doit se traduire dans l’amour les uns des autres. Cela doit donner à nos relations et à la façon dont nous accomplissons la mission un ton de cordialité et de proximité. C’est un cri qui est apparu ces dernières années au sein même de l’Église, à partir de l’expérience des communautés : accueil, proximité, respect. C’est une exigence, un désir, mais cela doit aussi toujours faire partie de notre identité.

En outre, l’archevêque de Concepción a évoqué la question des abus de pouvoir, de conscience et d’abus sexuels, soulignant qu’il ne s’agit pas d’un problème du passé et que « le chemin que nous avons parcouru, ce que nous avons appris au cours de ces années, doit être transformé en une pastorale permanente », qui nous permet de prendre soin les uns des autres et en particulier des plus petits et des plus vulnérables, dans une Église où règne une culture du soin et du bon traitement.

Il a également évoqué le défi de la communion avec la société, avec les défis et les tâches de notre pays et de notre monde, et a souligné que « nous oublierions quelque chose d’essentiel de notre vocation si nous ne cherchions pas à discerner la voix de Dieu dans les signes de les temps et Nous n’accueillons pas dans nos vies son appel à être levain dans la pâte. « On n’allume pas une lampe pour la mettre sous un tiroir », nous dit Jésus, et Dieu a fait briller une lumière dans nos cœurs.

« La contribution fondamentale que nous pouvons apporter en tant qu’Église dans le monde d’aujourd’hui est de mettre la centralité de la personne humaine au centre des discussions. Dans ce monde en état permanent de questionnement et d’affrontement, où les conflits s’exaspèrent et les extrêmes se radicalisent, il faut susciter l’inquiétude de chacun, notamment des plus faibles. Dans cette société où règne si souvent une indifférence confortable et froide, qui nous fait nous enfermer dans nos propres intérêts, nous ne devons pas cesser de rêver de construire ensemble la justice et la paix », a-t-il ajouté.

Après avoir réfléchi sur l’Immaculée Conception, patronne de notre archidiocèse, soulignant que « Marie est immaculée dès sa conception, mais elle le devient aussi en dialoguant avec le Créateur. Elle ne se ferme pas à Dieu, elle ne se cache pas, elle ne se ferme pas sur elle-même. Elle ne se fait pas d’ennemis avec les autres, elle se met au service de l’humanité en devenant servante des desseins salvifiques de Dieu. Elle brise la chaîne de l’égoïsme, du mensonge et de l’inimitié que l’on voit dans les origines. C’est pourquoi elle est « notre petit bijou », la meilleure de nous tous, et c’est pourquoi, partageant la gloire de son Fils, elle nous accompagne comme Mère de l’Église, pleine de tendresse et de miséricorde » – il a reconnu qu’il se sent petit face à la nouvelle mission qu’il commence, mais il a affirmé que « nous avançons ensemble ».

« Non à la déception, au désenchantement, au confort et à l’isolement. Oui à la communion, au service, à la fraternité et au dévouement généreux à la mission que Jésus nous a confiée. « Il nous a appelés et il est fidèle », a-t-il souligné.

Foi et l’espérance
À la fin de la messe, l’évêque auxiliaire et vicaire général de l’archidiocèse de la Très Sainte Concepción, Mgr Bernardo Álvarez a remercié Dieu pour sa fidélité et a déclaré que « nous acceptons avec foi le ministère pastoral de Don Sergio pour notre Église de Concepción. , nous remercions son oui généreux et disponible à la volonté de Dieu. “Nous reconnaissons dans cet acte ecclésial le don de l’appel du Seigneur, car c’est Lui qui appelle à consacrer sa vie au service de la mission, à travers les différentes vocations et ministères.”

En outre, il a remercié le don de l’Église de la Très Sainte Conception, dirigée par l’Esprit Saint et protégée par la protection de la Vierge Marie, également pour l’histoire de la foi qui se déroule dans chacune de ses communautés et a souligné qu’« aujourd’hui, ensemble À toi, notre archevêque Serge, nous renouvelons notre foi.

Puis, représentant le clergé, le P. Edgardo Ojeda a remercié Mgr Álvarez pour son administration diocésaine et a souhaité la bienvenue à Mgr Sergio Pérez de Arce SS.CC. : « Avec son arrivée, nous renouvelons nos espoirs et nos attentes, confiants que son leadership nous aidera à affronter les défis présents et futurs. Leur expérience et leur dévouement seront essentiels pour continuer à construire une communauté plus forte, plus unie et engagée dans les valeurs de l’Évangile.

« Le presbytère de Concepción vous accueille dans cette Église, votre Église, dont le Seigneur a voulu que vous soyez le pasteur. Nous voulons qu’il soit un berger qui nous conduit et nous guide, un père qui nous enseigne et nous console, un ami en qui nous pouvons avoir confiance et qu’ensemble, comme une grande famille, nous marchions dans la construction du Royaume de Dieu », a-t-il souligné.

« Que le Seigneur le fortifie »
Parmi les fidèles qui ont assisté à l’inauguration canonique se trouvait Paola Alarcón, qui a exprimé sa bienvenue à Mgr Pérez de Arce, et a souligné qu’elle espère « qu’il nous aidera dans ces temps difficiles que traverse l’Église et que le Seigneur le fortifiera ». .» toujours dans sa vocation de service. De même, Jonathan González a commenté que l’arrivée d’un nouvel archevêque « signifie un grand pas pour nous, en tant que catholiques, puisque nous aurons formellement notre pasteur au sein de nos communautés, pour pouvoir guider le peuple de Dieu. Je suis donc très heureux de son arrivée.

De son côté, Rodrigo Díaz, gouverneur régional de Biobío, a déclaré qu’il était heureux d’entendre « un pasteur qui parle de l’unité de l’Église, que chacune des composantes de l’Église (…) joue un rôle dans la construction de l’Église. bien commun (…) L’Église a beaucoup à faire à l’intérieur et le pays a grandement besoin que cet esprit de concorde et de collaboration, dont a parlé l’archevêque de la Très Sainte Conception, soit également présent. Je vous souhaite du succès dans votre entreprise.

Étaient également présents des fidèles du diocèse de San Bartolomé de Chillán, qui accompagnaient Mgr Pérez de Arce. Parmi eux se trouvait sa sœur Myriam Pérez de Arce, qui a exprimé sa joie et a affirmé que « c’est une bénédiction, un don de Dieu, qu’il m’a fait, ainsi qu’à mon frère. Et la seule chose qui m’attriste, c’est qu’il soit venu plus loin, mais le Seigneur sait pourquoi il l’a envoyé ici. Je sais qu’il sera un bon pasteur, un bon archevêque, car c’est une personne très spéciale, bon de cœur, très humble, calme et travailleur. Je pense donc qu’il fera du bon travail à Concepción. J’espère que tout l’archidiocèse de Concepción l’accueille, le reçoit et le soutient.

Source : Communications Concepción
Conception, 06-07-2024

Vidéo: Prise de possession canonique

-

PREV RESSOURCES COMMUNAUTAIRES ANDALOUSIE | Moreno appelle à plus d’engagement et d’unité pour défendre l’égalité des ressources pour l’Andalousie
NEXT Une nouvelle loi permettra des progrès rapides dans les projets de petites centrales hydroélectriques, souligne le vice-ministre