le penalty que Wimbledon a rugi et Hamilton a célébré, le mime de Djokovic et la « demande » de Zverev à Guardiola

le penalty que Wimbledon a rugi et Hamilton a célébré, le mime de Djokovic et la « demande » de Zverev à Guardiola
le penalty que Wimbledon a rugi et Hamilton a célébré, le mime de Djokovic et la « demande » de Zverev à Guardiola
-

Tous les sports représentent une passion des foules. Le football, avant tout, est le plus suivi au monde. Logiquement, c’est le premier, mais pas monopolistique. Il tennis C’est un autre populaire. Encore plus dans Wimbledon, où tout a commencé. Le magnétisme de l’herbe, le retour aux fontaines, la dominante blanche… C’est le berceau de la tradition. Courtoisie, chevalerie. Et parfois, le football surmonte tout. La passion du jeu, à l’époque de l’Euro, peut transformer le quotidien, l’étranger.

Pendant que se déroulait la réunion entre Novak Djokovic (2ème au classement ATP) et Alexeï Popyrine (47º), L’équipe d’Angleterre de football s’est qualifiée pour une demi-finale de l’Euro. en gagnant par criminel un Suisse. Quelques heures plus tard, on apprenait que les Pays-Bas seraient leur adversaire.

Cette situation a eu de pleines répercussions sur terrain central du All England Lawn Tennis et Croquet Club. Du coup, alors que lors du sixième jeu du deuxième set (30-30 avec le Serbe menant 4-1 dans le set), tout le stade a célébré comme si la star serbe avait lancé une balle impossible et gagné un point. Il ne s’agissait pas de ce qui se passait sur ce terrain, à Londres. C’était dans un autre, à la Düsseldorf Arena, en Allemagne. Il s’agissait de la Coupe d’Europe, que l’Angleterre n’a jamais gagnée.

Le 5 à 3 de la série finale, après le 1 à 1 du temps réglementaire, a été un véritable soulagement. Plusieurs bières ont même été renversées lors de la célébration. Comme pour divertir ce qui s’est passé, les protagonistes de la réunion de la troisième roue se sont joints à la fête et ont exécuté un mime, comme s’ils jouaient au football. Djokovic frappé un balloncomme s’il s’agissait d’un tir du pied gauche (il est fan de football), et Popyrin a tenté de sauver le ballon.

Nole a surmonté le développement contre l’Australien pour atteindre les huitièmes de finale. Le septuple champion du troisième tournoi du Grand Chelem de la saison a passé un autre test à Londres, où il a perdu le premier set mais a fini par s’imposer avec autorité, pour 4-6, 6-3, 6-4 et 7-6 (7-3). Djokovic affrontera le Danois Holger Rune. Mais entre tout le tennis, il y avait encore du football.

Par exemple, avec l’allemand Alexandre Zverevqui après sa victoire contre les Britanniques Cameron Norrie Il s’est laissé aller à l’humour en observant que l’entraîneur espagnol était présent dans le public du All England. Joseph Guardiola. « Quand je t’ai vu dans les tribunes, je suis devenu nerveux. Vous êtes une légende et c’est un privilège de jouer devant vous”a déclaré le récent finaliste de Roland Garros et 4ème du classement en détectant Pep, un entraîneur à succès de Manchester City avec un passé à Barcelone et au Bayern.

Quelques semaines après avoir regardé les Boston Celtics en finale de la NBA, Josep Guardiola s’est rendu à Wimbledon, où sa présence a rendu Alexander Zverev « nerveux » ; L’Allemand sympathise avec le Bayern, entraîné par l’Espagnol, et lui “a demandé” d’être leur entraîneur. – Crédits : @X

Zverev, fan de l’équipe bavaroise, en a profité pour rappeler à Guardiola que le club qu’il aime “cherche un entraîneur” et a conclu : “Quand tu en auras marre du football, tu pourras m’entraîner”. Guardiola a célébré l’humour de l’Allemand applaudi par le public après la victoire de 6-4, 6-4 et 7-6 (17-15) dans un match dans lequel le vainqueur a enregistré 15 as, 52 tirs gagnants et 90% de réussite aux points joués avec son premier service.

Plus de références footballistiques à Wimbledon. Emma Raducanula jeune fille qui est l’espoir du tennis britannique (championne de l’US Open 2021) et qui disputera ce dimanche les huitièmes de finale contre l’Australienne Lulu Sun, a parcouru la salle avec sa sympathie et un Maillot de l’équipe nationale d’Angleterre. Il n’a pas joué ce samedi, mais il n’aurait sûrement pas eu de problèmes réglementaires : le vêtement était majoritairement blanc, conformément à ce que Wimbledon exige de ses participants.

Emma Raducanu n’a pas joué, mais elle était à Wimbledon habillée pour l’occasion, dans la lignée de la qualification anglaise à l’Euro Coupe. – Crédits : @X

En tout cas, la joueuse de tennis de 21 ans n’a pas disputé le match de double mixte avec lequel elle allait jouer. Andy Murray et donc La carrière de l’Écossais à Wimbledon a pris fin. De plus, Murray, champion du tournoi individuel en 2013 et 2016, a perdu avec son frère Jamie en double et l’organisation a décidé de lui rendre hommage après le match.

L’hommage comprenait une vidéo rappelant les meilleurs moments de la carrière de Murray, avec des déclarations de Roger Federer, Rafael Nadal, Serena Williams et Djokovic. Le Serbe, en outre, après sa victoire lors d’un test de football, était présent au stade aux côtés d’autres légendes, comme Martina Navratilova et John McEnroe, pour dire au revoir à Murray, le seul Britannique à avoir gagné dans la Cathédrale depuis 1936.

Ce n’était pas tout. Il y avait encore du football dans une autre zone massive, un samedi avec le ballon pur numéro 5 : le Formule 1. Lors des qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne, les Anglais Georges Russell et Lewis Hamilton Ils ont obtenu un 1-2 pour Mercedes à Silverstone. Les deux pilotes ont apprécié la séance de tirs au but passionnante contre la Suisse devant des milliers de fans sur le circuit. Assis sur la plate-forme d’une scène, Hamilton et Russel ont regardé la résolution sur un écran géant et ont célébré le passage de l’équipe des trois lions en demi-finale de la Coupe d’Europe, sous les rugissements des supporters derrière eux.

Pour les Anglais, tout le bonheur restait à la maison. Dans plusieurs maisons : Wimbledon, Silverstone et même celle de seconde main, celle de Düsseldorf.

-

PREV Coupe du monde d’esports : résumé de la semaine 1
NEXT “Le DPZ est l’institution qui fait le plus pour la tauromachie et Azcón devrait le savoir”