La Jornada – Ils réclament justice à Chilpancingo pour l’assassinat de Yanqui Khotan

-

Chilpancingo, Gro. Ce matin, les élèves de l’école normale d’Ayotzinapa et leurs familles se sont souvenus dans cette capitale de l’assassinat, survenu le 7 mars, du jeune élève de Yanqui, Khotan Gómez Peralta. “Le gouverneur a laissé passer l’affaire comme s’il s’agissait d’un acte mineur”, a-t-on dénoncé lors du rassemblement organisé dans cette capitale.

Quelques minutes avant 11 heures du matin, les contingents sont arrivés au contournement de Chilpancingo à Tixtla, juste à l’endroit où il a été exécuté par la prétendue police d’État. Ses compagnons et ses proches, dirigés par sa mère, Lilia Vianey Gómez, ont demandé justice pour la mort de celui-ci. Yankee Khotan.

Ils ont également exigé que les responsables de l’actuel gouvernement moréniste de l’État, qui ont tenté de dissimuler le crime du jeune étudiant normaliste, fassent l’objet d’une enquête.

La mère de l’étudiant décédé, Lilia Vianey Gómez, et deux étudiants sont intervenus lors de l’événement, l’un de la Fédération des étudiants paysans socialistes du Mexique (FECSM), et l’autre de l’École normale Raúl Isidro Burgos d’Ayotzinapa, qui ont averti que le le gouvernement a l’intention de clore l’affaire.

Doña Lilia Vianey, la mère de Yanqui Khotan, a déclaré qu’elle poursuivra son combat pour exiger justice jusqu’à ce que les meurtriers de son fils soient punis, “nous serons là jusqu’à ce qu’ils soient reconnus coupables”.

-

PREV Egan Bernal : “C’était vraiment fou, une bataille rangée”
NEXT Macron attendra que la nouvelle Assemblée soit structurée pour décider du gouvernement