La Russie nie toute attaque délibérée contre des cibles civiles en Ukraine

-

EFE

Moscou.- Le ministère russe de la Défense a démenti aujourd’hui avoir délibérément attaqué des cibles civiles en Ukraine lors du bombardement massif de ce matin contre des entreprises de l’industrie militaire et des bases aériennes ukrainiennes.

“Les déclarations des représentants du régime de Kiev sur l’attaque de missiles prétendument délibérée par la Russie contre des cibles civiles ne correspondent pas du tout à la réalité”, a déclaré l’agence militaire dans un communiqué.

La défense a souligné que “les multiples photos et vidéos publiées depuis Kiev confirment sans équivoque que la destruction a été provoquée par la chute d’un missile anti-aérien ukrainien lancé sur la ville”.

Le commandement russe a dénoncé que « ce type d’hystérie de la part du régime de Kiev se produit toujours à la veille de chaque nouveau sommet de ses sponsors de l’OTAN », en référence à la réunion de l’Alliance qui débutera demain à Washington.

“Le but de ce type de provocation est de garantir le financement du régime de Kiev et de poursuivre la guerre jusqu’au dernier Ukrainien”, a-t-il ajouté.

Au lieu de cela, il a défendu que dans la matinée, « en réponse aux tentatives de Kiev visant à nuire aux objectifs énergétiques et économiques russes, les forces armées russes ont lancé une attaque massive avec des armes de haute précision et à longue portée contre des cibles de l’industrie militaire russe et de l’Ukraine. les bases aériennes de l’armée ukrainienne.

“Les objectifs ont été touchés et détruits”, a ajouté la Défense.

Les autorités ukrainiennes ont signalé aujourd’hui la mort d’au moins 21 civils, dix à Kiev, dix autres à Krivoï Rog, dans le centre-ouest de l’Ukraine, et un autre dans la région de Dnipro, à la suite du lancement de plus de 40 missiles par la Russie.

SC/

-

PREV Focus hebdomadaire du 1er au 7 juillet – Right Focus
NEXT Arrestation de l’avocat Gustavo de la Fuente