L’Ukraine et la Pologne mettront en œuvre un plan visant à abattre des missiles et des drones russes au-dessus de l’espace aérien ukrainien

-

L’Ukraine et la Pologne prévoient de mettre en œuvre et de coordonner un plan visant à abattre les missiles et drones russes qui survolent l’espace aérien ukrainien. L’initiative, qui s’inscrit dans le cadre de l’accord de coopération en matière de sécurité signé par Volodymyr Zelenskyy et Donald Tusk, sera lancée contre les menaces lancées en direction de la Pologne.

L’annonce d’une coopération entre l’Ukraine et la Pologne pour établir des mesures de protection anti-aérienne intervient après une attaque massive de missiles de croisière russes contre certaines des principales villes ukrainiennes. Le dernier raid lancé par Moscou a touché plusieurs bâtiments à Kiev, Dnipro et Krivoï Rog, notamment des hôpitaux et une garderie médicale.

Le communiqué de presse publié par la présidence ukrainienne indique que « …Pour la première fois parmi les accords de sécurité bilatéraux déjà signés, le document permet d’intercepter des missiles et des drones dans l’espace aérien de notre pays tirés en direction de la Pologne… »m en fournissant plus de détails sur les mécanismes que les deux pays mettront en œuvre.

Il convient de rappeler que depuis plus de deux ans que dure le conflit ukrainien, les missiles et les drones russes ont rarement pénétré l’espace aérien des pays de l’OTAN voisins de l’Ukraine. Dans le cas de la Pologne, l’un des incidents les plus récents s’est produit fin 2023, lorsqu’un missile de croisière russe a survolé le territoire polonais pendant trois minutes. C’est pour cette raison qu’en mars de cette année, le commandement opérationnel des forces armées polonaises a décidé de renforcer ses alertes aériennes après que l’aviation à long rayon d’action de la Fédération de Russie ait maintenu une activité intense contre des cibles ukrainiennes.

De nouveaux plans de collaboration entre l’Ukraine et la Pologne envisagent également la possibilité de transférer un escadron supplémentaire de chasseurs MiG-29. Varsovie a été le premier pays allié à livrer des moyens aériens de combat à l’Ukraine, achevant le transfert de 14 MiG-29, ainsi que des pièces de rechange et des armes. La Slovaquie rejoindra plus tard, abandonnant 13 des chasseurs bimoteurs d’origine soviétique.

Otro de los puntos abordados por el acuerdo de seguridad prevé la creación de la Legión Ucraniana, iniciativa que busca entrenar personal de las Fuerzas de Seguridad y Defensa de Ucrania en tierras polacas, y que estará abierta a los ciudadanos ucranianos que residan temporalmente en Polonia y autres pays.

La Pologne a été et reste l’un des principaux alliés de l’Ukraine depuis le début de la nouvelle invasion russe. Depuis février 2022, la Pologne a fourni à Kiev un total de 44 colis militaires contenant divers types d’armes et de munitions d’une valeur de plus de 4 milliards d’euros. « Cette année, la Pologne fournira plusieurs programmes d’assistance militaire supplémentaires et, selon l’accord, s’engage à continuer de soutenir l’Ukraine pendant les dix années du document…», a-t-on détaillé depuis la présidence ukrainienne.

Image de couverture illustrative. Photo : Force aérienne polonaise

Cela pourrait vous intéresser : Les forces armées ukrainiennes continuent de développer des drones FPV pour intercepter les véhicules aériens sans pilote russes

-

PREV Une voiture s’écrase dans un restaurant à Paris, faisant un mort et six blessés
NEXT Inkarri Kowii : population autochtone et recensement | Chroniqueurs | Opinion