Que faire si vous pensez avoir été victime d’une cyberattaque via WhatsApp

-

Les cyberattaques via des applications de messagerie comme WhatsApp sont de plus en plus fréquentes. L’un des paramètres que les utilisateurs laissent souvent activés par défaut est le téléchargement automatique de fichiers. Cette fonction, bien qu’utile à certains égards, peut être une porte ouverte aux cyberattaquants.

L’une des principales recommandations pour protéger votre appareil est désactiver l’option de téléchargement automatique des images et des fichiers. Ce paramètre, activé par défaut, peut non seulement remplir la mémoire de votre téléphone avec des fichiers indésirables, mais permet également aux pirates informatiques d’envoyer de mauvais fichiers téléchargés à votre insu ou sans votre approbation consciente. Pour désactiver cette option, vous devez vous rendre dans « Paramètres » dans WhatsApp, puis « Stockage et données » et désactiver le téléchargement automatique des fichiers.

Autres mesures de sécurité pour éviter les cyberattaques

Protéger votre compte WhatsApp et vos données personnelles est essentiel dans un environnement numérique de plus en plus exposé aux menaces. Pour éviter d’être victime de ces arnaquesil est crucial d’adopter une série de pratiques qui, bien qu’évidentes à première vue, ne sont généralement pas autant prises en compte.

  • Ne partagez pas les mots de passe. Les clés et mots de passe sont personnels et incessibles.
  • Ne pas renvoyer les codes de vérification. Les codes que nous n’avons pas demandés au préalable ne doivent jamais être transmis ou saisis.
  • Évitez les liens suspects. Vous ne devez pas cliquer sur des liens suspects, même s’ils proviennent d’amis ou de personnes qui prétendent appartenir à l’équipe technique de l’application elle-même.
  • Attention aux messages inhabituels. Portez une attention particulière aux messages provenant de contacts inhabituels qui pourraient tenter de vous tromper pour obtenir vos données.
  • Activer la vérification en deux étapes. Cette option ajoute une couche de sécurité supplémentaire, nécessitant un code PIN en plus du code de vérification.

Que faire si vous avez été victime d’une cyberattaque

Si vous pensez avoir été victime d’une cyberattaque sur WhatsApp,

  • Rester calme. Il est important de conserver la sérénité pour pouvoir agir de manière claire et efficace.
  • Se déconnecter du réseau. Dans le cas où vous avez cliqué sur un lien que vous n’auriez pas dû, pour éviter que l’attaque ne se propage, il est crucial de déconnecter l’appareil d’Internet. Sur les téléphones portables, il suffit de les mettre en « mode avion ». Cette action isole le système, permettant aux techniciens de résoudre le problème sans risque de propagation de l’attaque.
  • Informez vos contacts. Prévenez vos contacts proches via un autre téléphone ou par SMS pour éviter qu’ils ne tombent dans le même piège.
  • Déposer une plainte. Rendez-vous au quartier général de la police ou au poste de police le plus proche et déposez un rapport avec toutes les informations possibles, telles que des captures d’écran et des conversations.
  • Vérifier les modifications. Une fois que vous avez repris le contrôle de votre compte, vérifiez les modifications apportées à vos conversations, groupes ou contacts.
  • Installer un antivirus. Un antivirus peut vous aider à détecter et à éliminer d’éventuels logiciels malveillants ou liens malveillants.

Si vous avez été victime de l’arnaque à six chiffres, Vous pouvez essayer de récupérer votre compte WhatsApp en demandant un nouveau code de vérificationcollecter Presse Europa. Si des fraudeurs ont bloqué le compte, vous devrez peut-être attendre un peu avant de pouvoir le réactiver. Si cette option ne fonctionne pas, envoyez un e-mail à [email protected] demandant la désactivation de votre compte. Dans l’e-mail, incluez « Désactiver mon compte +34 » suivi de votre numéro de téléphone.

Cependant, le système de vérification par SMS n’est pas totalement sécurisé, comme en témoignent des fraudes courantes telles que l’arnaque à six chiffres. Pour cette raison, l’application aurait entamé le déploiement global d’une nouvelle fonction de sécurité dans sa version pour iOS : clés de sécurité ou mots de passequi remplacera la méthode précédente si l’utilisateur décide de les activer.

-

PREV Ce que l’on sait et ce que l’on ne sait pas de la nouvelle stratégie du gouvernement : ils s’attendent à une baisse de l’inflation et à ne pas interrompre la sortie de la récession
NEXT Changement de tendance : les banques prêtent moins à l’État et plus au secteur privé