L’UTA adhère à la grève nationale CGT et il n’y aura pas de transports le 9 mai

-

Le syndicat des transports a finalement confirmé son adhésion à la mesure de force. Dans une déclaration officielle, ils ont indiqué que les travailleurs du transport de passagers ne fourniraient pas de services.

La Syndicat des tramways automobiles (UTA) a annoncé qu’il adhère à la grève nationale ordonnée par le Confédération générale du travail (CGT) pour jeudi 9 mai prochain. À la décision du syndicat de transportLes métros confirmé qu’ils se joindraient à la mesure de force, avec d’autres éléments de commerce, banques, écolesentre autres.

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est exclusif aux abonnés.

s’inscrire je suis déjà abonné

Hector Daërsecrétaire général de CGT, a ratifié la grève il y a quelques jours. « L’impact généré par le ajustement des prix et des tarifs qui est donné dans la seule intention de salaires inférieurs, ne fait que nous conduire à un processus récessif inacceptable. C’est pour cette raison que nous avons pris la décision d’appeler une grève de 24 heures le 9 mai“, a-t-il déclaré lors de l’annonce de la mesure.

Grève nationale de la CGT : l’UTA adhère à la mesure de la force

“Nous informons qu’à la suite des mesures prises par le gouvernement national directement contre les travailleurs et visant ouvertement à violer les droits individuels fondamentaux, le Syndicat des tramways automobiles rejoint la demande de l’ensemble de la société, et adhère à la mesure fixée par la CGT pour le 9 mai prochain” a fait remarquer le UTA dans un communiqué publié ces dernières heures.

En outre, il a ajouté : “De minuit à minuit, les travailleurs du transport de passagers ne fourniront pas de services”.

image.png

“Nous demandons aux autorités qui ont entre les mains les décisions qui affectent la vie de la grande majorité du peuple, de réfléchir et de comprendre la portée du mandat qui a été accordé aux pouvoirs exécutif et législatif, et qui, sur cette base et le respect de la Constitution nationale, agir en conséquence, dans la défense des intérêts et du bien-être de tous les argentins et de toutes les femmes argentines”, conclut le communiqué.

-

PREV Zoom sur la vaccination contre la grippe
NEXT Racing – Sportivo Luqueño : formations, arbitre, temps et TV