Guantanamo s’en va, s’en va… à Playa Girón de Boxeo

-

Guantanamo.- UN IMMENSE L’équipe hôte a pris de l’ampleur ce vendredi, puisqu’avec ses cinq victoires dans l’affiche de ce vendredi soir, elle a atteint 16 et se dirige vers le titre du 61ème Tournoi National de Boxe 2024, basé dans cette ville.

Devant une salle comble de Rafael Castiello, qui scandait sans cesse les noms de ses boxeurs chaque fois qu’ils prenaient le dessus sur un échange de coups, avait lieu ce festival de sourires avec lequel l’équipe de Guantanamo séparait six points de celles de Santiago de Cuba et Holguín, à égalité avec 10 unités-, leurs plus proches poursuivants.

Dans l’après-midi, trois des quatre Dompteurs de Cuba qualifiés pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 sont montés sur le ring et ils ont tous levé les bras en signe de triomphe à l’unanimité.

Tout d’abord, Alejandro Claro (SSP, 51 kg) a pris la parole devant le jeune David López (LTU), avec un bon arsenal de coups, une défense impeccable du torse et une rapidité pour entrer et sortir de la zone d’attaque.

Puis, dans une autre bataille de cloche à cloche, le public a applaudi le succès accordé par les juges au vice-champion du monde Saidel Horta (CFG, 57 kg) contre Enrique “Mellizo” Blanco (GRA), qui n’a cessé de tirer et a pris l’initiative.

Mais Horta, même s’il travaillait moins, savait maintenir l’ordre en défense, préparé pour la contre-attaque. Et leurs actions se sont montrées plus efficaces.

Et le double champion olympique Arlen López (GTM, 80 kg) n’a eu aucun revers pour battre son compatriote Leonis Thomas 5-0.

«Ce sera ma dernière Playa Girón et je suis très heureux car c’est ici, dans mon pays natal. “Je veux dire au revoir à mon public avec style, atteindre l’or et contribuer à l’équipe”, a commenté Arlen en exclusivité avec FRAPPER.

Le boxeur vedette a déclaré qu’il n’avait pas pu s’entraîner dur car il venait de disputer un combat de huit rounds en tant que professionnel.

«Dans ce premier combat, je me suis consacré à travailler neuf minutes pour accélérer. La compétition servira de préparation pour la compétition olympique, qui sera aussi ma dernière”, a déclaré Arlen.

Dans un autre duel, Jonierki Argüelles (57 kg), 17 ans, a apporté son deuxième point à Guantanamo en battant Yulieski Ramírez (IJV) 5-0. Il a basé son travail sur des coups de poing rapides et droits et a échoué en très peu de tentatives.

De plus, Adrián Licea de Sancti Spiritus, vice-champion national des 69 kg – il concourt désormais en 71 -, a dû montrer sa vraie valeur et avoir un impact avec ses croisés de gauche pour battre le combatif Raikol Leonard (SCU) 5-0. , qui exigeait le plus de lui.

Résultats restants de l’affiche du soir :

51 kg : Giorvis Salfrán (GTM) 5-0 contre Darwin Torres (HOL)

57 kg : Osvaldo Díaz (SSP) 5-0 face à Yosiel Despaigne (SCU)

57 kg : Rolando Martínez (GTM) 5-0 contre Cristian Gala (PRI)

60 kg : Rafael Joubert (GTM) 5-0 contre Miguel Elías (SCU)

60 kg : Darieski Palmero (SSP) 4-1 face à Ernesto Blanco (GRA)

63,5 kg : Julio Gallozo (MTZ) 5-0 face à Nolver Guisado (SSP)

63,5 kg : Lázaro Álvarez (PRI) pour non-performance de Randy Tamayo (GTM)

71 kg : Yonaikel Sunsunegui (CMG) 4-1 face à Abel Posada (CAV)

71 kg : Dairon Girado (VCL) 5-0 Noelvis Reyes (PRI)

75 kg : Jefferson Vila (VCL) 5-0 contre Giberlandy Ineraity (MAI)

80 kg : Jorge Soto (HOL) 5-0 face à Yiovaldo González (PRI)

80 kg : Edel Moya (SCU) 4-1 contre Ilian Moffi (CFG)

+92 kg : Alexnier Ramírez (CMG) 4-1 face à Gerolquis Mayeta (SCU)

-

NEXT L’Occident autorise l’utilisation des armes accordées à l’Ukraine pour sa défense contre la Russie