Rosario Central a perdu 2-1 contre Peñarol à Montevideo et a été éliminé de la Copa Libertadores

-
Peñarol affronte Rosario Central au stade Campeón del Siglo (@RosarioCentral)
Peñarol affronte Rosario Central au stade Campeón del Siglo (@RosarioCentral)

Peñarol bat Rosario Central 2-1 et se qualifie pour les huitièmes de finale de la Copa Libertadores. Ce fut une réunion de haute tension en raison des troubles survenus à Arroyito lors de ce qui constituait les débuts des deux dans la compétition. Mais dans le Stade Champion Uruguayen du Siècle Ils l’emportent et atteignent l’étape suivante. Alors que l’équipe argentine jouera les huitièmes de finale Coupe d’Amérique du Sud contre l’une des secondes des zones dudit tournoi.

Le début a été intense, comme prévu, avec Pénarol coincé dans le champ rival, mais en laissant quelques espaces qui Rosaire Central Il en profita pour se rapprocher. Cependant, le Mésange ont été les premiers arrivés et le plus clair avant 10 minutes était un tir de Maximiliano Olivera qui est passé très près de la barre transversale.

Même si après 20 minutes environ, le Canalla a montré ses qualités avec le travail de Jaminton Campaz ce qui a généré du danger dans le secteur gauche. Dans l’une de ses pièces, il a demandé Washington Aguerre qui anticipait Agustin Modica.

Ceux dirigés par Miguel Angel Russo Ils se sont davantage relâchés dans leur jeu et sont devenus plus encouragés. Cela leur a permis de voler la vedette à l’équipe uruguayenne et le « bougez, arrêtez de déconner » qui descendait des tribunes occupées par les supporters locaux était un symptôme que l’équipe uruguayenne restait dans son match.

Les frictions n’ont pas été laissées de côté dans un climat chaud et Pénarol avait le premier réprimandé avec Javier Méndez et Gaston Ramírez.

Cependant, les Uruguayens ont pris l’avantage à la 32e minute grâce à un superbe but de Léonard Fernándezqui a monté le jeu, a déchargé et après avoir reçu le retour, l’a accroché à l’intérieur de la surface et l’a placé du pied gauche.

* Le superbe but de Leonardo Fernández pour Peñarol

Avant la fermeture, il y avait une controverse dans un centre qui Aguerre est sorti pour dégager et est entré en collision avec Facundo Mallo, qui est tombé dans la surface et a été mis KO. Le reste des footballeurs centraux se sont plaints du penalty auprès de l’arbitre, mais le jeu n’a pas été examiné par le VAR.

Au début du complément, Central a joué ses dernières cartes et l’a mis en jeu Pénarol Dans son domaine. Maxi Lovera, Ignacio Malcorra et le sien Campaz Ils ont mis l’équipe sur leurs épaules pour pouvoir obtenir le match nul.

L’égalité méritée s’est produite à la 66e minute sur un ballon perdu par Pénarol en sortant, il l’a récupéré Campaz dont le tir a dévié Aguerremais le rebond l’a capturé Agustín Modica qui a signé 1-1.

* But de Modica pour le match nul de Central

Même si l’équipe argentine a ressenti les départs de Malcorra et Campaz donc il a perdu dans la profondeur de son jeu. L’équipe uruguayenne a attendu, mais dès la première fois, elle a repris l’avantage et c’était à la 83e minute, encore une fois avec Léo Fernández qu’il a reçu seul et bien que sa position méritait une analyse VAR, le milieu de terrain était derrière le ballon avant de le recevoir.

* Le deuxième cri de Leo Fernández

Avec ce résultat Central est resté à l’extérieur du Coupe Libertadoresmais sa motivation sera la continuité au niveau international dans le Coupe d’Amérique du Sud jouera pour une place en huitièmes de finale contre l’un des finalistes des zones de groupes du deuxième tournoi du continent.

Formations :

Stade: Champion du siècle (Montevideo)

Arbitre: Piero Maza (Chili)

Sera télédiffusé : Telefé et Fox Sports

TABLEAU DES POSTES

-

NEXT L’Occident autorise l’utilisation des armes accordées à l’Ukraine pour sa défense contre la Russie