Cuba ne sera pas en boxe féminine à Paris 2024

-

Publicité

La défaite de Yaquelin Estornell ce jeudi au tournoi de qualification organisé à Bangkok, en Thaïlande, a laissé Cuba sans possibilité d’être représenté en boxe aux Jeux Olympiques de Paris 2024.

La combattante a réussi à avancer jusqu’à son duel avec l’expérimentée Canadienne Sara Kali, qui a reçu le verdict unanime des juges, selon le portail sportif. Frapper.

La boxe féminine a commencé à être pratiquée officiellement à Cuba au début de l’année dernière, et ses premières incursions internationales ont eu lieu quelques mois plus tard, lors de l’événement des Caraïbes centrales organisé à San Salvador et aux Jeux panaméricains à Santiago, au Chili.

Les autorités de boxe ont tenté d’amener trois combattants au concours sous les cinq anneaux et la dernière opportunité a disparu dans la capitale thaïlandaise, théâtre de la dernière épreuve de qualification.

Un autre facteur est le comportement de l’équipe masculine, qui a actuellement garanti des places aux doubles champions olympiques Arlen López et Julio César La Cruz, au vice-champion du monde Saidel Orta et au jeune Alejandro Claro.

Pour atteindre cet objectif, ils ont besoin d’Erislandy Álvarez, Fernando Arzola et Jorge Cuéllar qui terminent leurs études à Bangkok, tous réussis mercredi.

Boxe cubaine contre Paris 2024 : « Avec ce que nous avons, nous avançons »

Erislandy (63,5 kg) a dû travailler dur pour battre l’Ukrainien Yaroslav Khartstyz 3-2 et célébrer son troisième succès dans l’épreuve, tandis que Cuellar a atteint le quatrième rang après avoir battu le Belge Mohamed Rachem 5-0.

La date servait aux débuts d’Arzola (+92 kg), qui a également balayé le Mexicain Javier Cruz.

Avec ces résultats, Erislandy et Cuéllar n’étaient plus qu’à une victoire d’obtenir des places directes pour Paris 2024, un pas qu’ils tenteront de franchir ce vendredi. Sur cette carte, il croisera les coups respectivement avec le Kazakh Bazarbay Mukhammedsaby et le Polonais Damián Durkacz.

Arzola aura besoin de plus de victoires pour assurer sa présence dans la compétition olympique, la première ce samedi face au Mongol Byeknur Khali.

-

PREV avant et après, Wall Street continue de battre des records (mais ne fait monter qu’une poignée de journaux)
NEXT Un virologue met en garde contre la propagation de la sous-variante KP.2 du SRAS-CoV-2 en Thaïlande