Les contradictions de la Commission d’accusations concernant la campagne présidentielle de Petro

-

Un nouveau chapitre s’ouvre dans le roman du Financement de la campagne Petro et l’enquête actuellement menée par le Conseil national électoral.

Comme indiqué dans Scoop Caracol Radio du 8 mai 2024les juges Benjamín Ortiz et Álvaro Prada déposés devant la Chambre plénière du Conseil national électoral le projet d’ouvrir une enquête et de formuler des accusations contre les directeurs de la campagne et le candidat de l’époque, Gustavo Petro. Connaissant l’intention des juges d’instruction de ne pas archiver le procès et, au contraire, de poursuivre l’enquête, la Commission d’accusation a eu intérêt à revendiquer la compétence pour connaître de l’affaire, considérant qu’une personne autorisée y est impliquée, comme il est l’actuel président de la République.

En effet, dans une demande adressée au Corps électoral et aux juges d’instruction, les enquêteurs Alirio Uribe, Gloria Arizabaleta, du Pacte historique, et Wilmer Carrillo, ont demandé le transfert immédiat du dossier, pour poursuivre l’enquête. enquête.

Bien entendu, le Conseil électoral n’a pas accédé à cette demande risquée, suscitant ainsi une conflit de concurrences que doit définir la Salle de Consultation et de Fonction Publique du Conseil d’État, comme l’a bien expliqué Hernando Herrera, l’avocat aux yeux de loupe, à 6h du matin.

Eh bien, une fois la distribution effectuée devant la Haute Cour, c’était au magistrat d’entendre parler de la question. Oscar Darío Amaya Navasqui doit préparer un projet de décision qui sera résolu par cette Chambre.

Pourquoi la Commission des Accusations revendique-t-elle désormais sa compétence ?

Il est frappant qu’à ce stade, le Commission d’accusations revendiquer sa compétence, alors qu’en mai et juin de cette année, il avait expressément reconnu la capacité juridique et constitutionnelle du Conseil électoral de prendre connaissance de la question, lui ayant été transmises par cette même autorité, des plaintes liées au financement et aux contributions illégales au campagne présidentielle du Pacte historique.

Caracol Radio a en sa possession deux documents signés, le premier, par Clara Inés Tovar Quintero, assistante administrative de la commission et, le second, par Jairo Fabián Corzo, comme secrétaire ; où ils renvoient, comme nous l’avons dit, par juridiction, au Conseil National Électoral les plaintes qui sont parvenues à cette cellule législative à travers le financement illicite possible et violation des plafonds de la campagne présidentielle susmentionnée.

Agrandir

Ce qui est surprenant, c’est pourquoi, si le Commission d’accusations avait validé la compétence de Conseil national électoral lors de l’envoi de plaintes liées à cette affaireseulement une fois qu’ils ont eu connaissance de la décision des juges Ortiz et Prada de porter plainte, Ils se sont précipités pour réclamer le dossier.

Agrandir

Pourquoi vont-ils clore les enquêtes contre Gustavo Petro ?

6AM de Caracol Radio a appris que 3 enquêtes contre le président seront closes Gustavo Petro par les représentants désignés par Olmedo López et Sneyder Pinilla recevoir de l’argent pour que les processus au sein de la Commission échouent.

Ce sont les représentants Gloria Zabaleta et Wadith Alberto Manzurqui s’est assigné 20 enquêtes en cours contre Petro, au milieu du scandale dû à une instruction de clôturer tous les processus qui existent contre le président des Colombiens.

-

NEXT Résumé et résultat de l’Argentine 1 (4)