Matt Wilkinson, expert de la famille royale britannique, met en lumière les deux choses laides et douloureuses que le roi Charles a faites à son fils Harry.

Matt Wilkinson, expert de la famille royale britannique, met en lumière les deux choses laides et douloureuses que le roi Charles a faites à son fils Harry.
Matt Wilkinson, expert de la famille royale britannique, met en lumière les deux choses laides et douloureuses que le roi Charles a faites à son fils Harry.
-

La polémique ne s’arrête pas au sein de la Maison Royale britannique. Chaque décision prise par certains de ses membres entraîne des conséquences inévitables. Il y a quelques jours, le prince Harry (39 ans) est rentré au Royaume-Uni pour les Invictus Games. Cependant, son père, le roi Charles III (75 ans) n’a pas eu le temps de le retrouver. Mais ce n’est pas la seule chose laide qu’il a faite ces dernières heures, puisque le monarque a accordé à son fils aîné, le prince William (41 ans), le titre de colonel des « Army Air Cops », par hasard l’unité où se trouvait le le plus jeune fils du roi effectuait ses exercices militaires.

Ces derniers jours, la famille royale britannique a eu un emploi du temps très chargé. Le retour du fils cadet de la princesse Diana de Galles dans son pays natal, au lieu de rapprocher encore davantage ses membres, semble les avoir éloignés davantage. Le mari de Meghan Markle n’a pas pu voir sa famille immédiate, bien qu’il ait été informé et préoccupé par les différents traitements contre le cancer que subissent son père et sa belle-sœur, Kate Middleton.

Matt Wilkinson révèle les deux vilains visages du roi Charles III au prince Harry

La relation entre père et fils ne traverse pas son meilleur moment. C’est quelque chose dont on parle depuis longtemps. Pourtant, en février dernier, avec l’annonce que l’époux de la reine Camilla souffrait d’un cancer, tout semblait changer. Et oui, il semble que le fait qu’Harry ait pris un avion direct des États-Unis à Londres pour voir son père ne représentait pas ce rapprochement dont la presse anglaise rêve tant.

En fait, la réunion a duré à peine 45 minutes et la deuxième fois que le duc de Sussex est rentré dans son pays, il n’a pas non plus pu revoir son père car il était « trop occupé ». Ces propos ne dérangent cependant pas le plus jeune fils du monarque, qui semble avoir compris, même si le retour de Charles à ses activités officielles et le retour d’Harry au Royaume-Uni sont une totale coïncidence.

En tout cas, nombreux sont les médias britanniques qui ont voulu se faire l’écho de cette nouvelle. Ce lundi 13 mai, le monarque anglais est venu avec son fils aîné, avec qui il a pu témoigner de nombreux gestes affectueux, pour lui remettre le titre de colonel des ‘Army Air Cops’. Dans d’autres circonstances, rien ne se passerait de ce fait, mais deux conditions se produisent qui ont provoqué deux moments horribles pour le mari de Meghan.

D’une part, c’est l’unité dans laquelle Harry a effectué tous ses stages. Selon le journaliste expert de la famille royale britannique Matt Wilkinson dans le journal anglais ‘The Sun’, il a nommé Guillermo comme chef de l’unité d’hélicoptères à laquelle appartenait son petit frère. De plus, le monarque a prononcé un discours dans lequel il a oublié son jeune fils, un détail qui n’est pas passé inaperçu auprès du journaliste anglais.

-

PREV Le geste stratégique qui se cache derrière la dernière décision de Letizia (et qui affecte la princesse Leonor)
NEXT Mica Viciconte a montré comment elle a rénové la chambre des filles de Nicole Neumann et Fabián Cubero