Le PRI a volé, le PAN a échoué et Morena s’en sort pire : Derbez lance un message “provocateur” et appelle à voter

Le PRI a volé, le PAN a échoué et Morena s’en sort pire : Derbez lance un message “provocateur” et appelle à voter
Le PRI a volé, le PAN a échoué et Morena s’en sort pire : Derbez lance un message “provocateur” et appelle à voter
-

MEXICO (apro).- Le comédien et acteur mexicain Eugenio Derbez a envoyé un message adressé aux jeunes du Mexique, pour qu’ils exercent leur droit de vote le 2 juin prochain et, ce faisant, a assuré que les gouvernements PRI, PAN et Morena “nous a fait défaut”.

Le Mexicain, reconnu internationalement pour son travail d’acteur et qui compte plus de 50 millions de followers sur ses réseaux sociaux, a donné un monologue de près de 7 minutes, avant les élections au Mexique, les plus importantes de son histoire.

“Ce pays est l’endroit où vous (les jeunes) allez vivre”, a déclaré l’humoriste, qui a encouragé ce secteur à “voter pour être entendu”.

Dans son discours, Derbez s’est montré “provocateur” et a présenté deux scénarios : ceux qui veulent que le pays reste le même et ceux qui veulent qu’il change. Quoi qu’il en soit, l’appel était au vote.

Sans faire explicitement référence au président Andrés Manuel López Obrador, Derbez fait référence au « Mexique actuel », avec la violence, l’insécurité, la pauvreté, les inégalités, la corruption, l’impunité, la pénurie de médicaments, ainsi que des problèmes tels que l’eau, les coupures d’électricité et la santé.

“Nous sommes déçus”

L’humoriste a déclaré que « beaucoup d’entre nous sont déçus » parce que tous les partis politiques « nous ont laissé tomber, nous ont volés, nous ont trompés », mais ce n’est pas pour cela « que nous allons arrêter de voter ».

En assurant qu’il n’existe pas un seul parti « pur » ou un parti avec de « nouvelles » personnes, Derbez a critiqué le soi-disant « chapulineo », qui consiste à ce que les politiciens changent de parti selon leur convenance.

À ce moment-là, il dit : « À Morena, eh bien… à commencer par le président (López Obrador). À Morena, il y a des gens du PRI, du PAN, du PRD, etc.

“C’est pourquoi je ne crois pas aux partis”, a-t-il déclaré. «Je crois aux candidats», sans citer personne en particulier.

Selon Derbez, dans les partis politiques « il doit y avoir quelqu’un d’honnête, quelqu’un qui aime le Mexique au-dessus de ses intérêts ». Pour des candidats comme ceux-là, il faut aller voter, a insisté l’humoriste qui vit aux États-Unis.

contre PRI, PAN et Morena

L’apathie à voter, selon son analyse, vient du fait que le PRI « nous a volé et trompé pendant des décennies » ; Puis il y a eu le changement avec le PAN « mais rien » et aussi « ils nous ont laissé tomber » ; Plus tard, « nous en avons eu marre » et Morena est arrivée, mais « ils nous ont encore laissé tomber, ils s’en sont sortis pareils ou pires ».

« Si lors des dernières élections (2018), nous avons voté par désespoir et que cela ne nous a pas plu, alors jetons-les dehors ! Le bon apparaîtra ! Et si cela vous a plu, votez pour qu’ils restent », a-t-il indiqué.

-

NEXT Nancy Dupláa surprise en avouant qui est l’acteur qui embrasse le mieux la fiction argentine