Les sœurs d’Alex Brocca arrivent au Pérou pour affronter Ernesto Pimentel : « On en a marre des mensonges »

Les sœurs d’Alex Brocca arrivent au Pérou pour affronter Ernesto Pimentel : « On en a marre des mensonges »
Les sœurs d’Alex Brocca arrivent au Pérou pour affronter Ernesto Pimentel : « On en a marre des mensonges »
-

Les sœurs d’Alex Brocca arrivent au Pérou pour affronter Ernesto Pimentel : « Nous sommes fatiguées. » (Capture : Magaly TV La Firme)

Fort et clair. Dans la récente édition de ‘Magaly TV La Firme’ Ce 12 juin, l’animateur Magaly Médina a présenté en exclusivité les premières déclarations des sœurs de Alex Brocca, Véronique et Jessicaqui ont atteint Pérou depuis le Chili faire face à Ernesto Pimentel et exprimer ses profonds mécontentements et ses vérités sur la représentation de son frère dans le film ‘Chabuca’.

La tension est devenue évidente dans leurs déclarations, pleines de douleur et de déception, car ils affirment que tout ce qui est montré dans le film diffusé sur Netflix est un mensonge et que leur mère a été la première à en souffrir. C’est pour cette raison qu’ils ont décidé d’aller de l’avant et de confronter le conducteur du «Le Reventonazo de la Chola».

« J’ai rencontré cette personne au mauvais moment. C’était la pire chose qui pouvait arriver à mon frère, vraiment, du fond du cœur”, a commencé Verónica Gutiérrez. “Je me demande vraiment pourquoi il a dû croiser le chemin de mon frère, une si mauvaise personne”, ont-ils affirmé.

Les sœurs d’Alex Brocca arrivent au Pérou pour affronter Ernesto Pimentel : « Nous sommes fatiguées. » (Capture : Magaly TV La Firme)

Le Sœurs Gutiérrez Brocca Ils ont décidé de rompre le silence et de parler ouvertement, motivés par la détérioration de la santé de leur mère et par la diffusion constante de « mensonges » qui, selon eux, affectent sa mémoire et celle de son frère. « Beaucoup de gens se demanderont : pourquoi maintenant ? Nous en avons assez des mensonges, des gens qui parlent de choses qui ne sont pas vraies. Cela a commencé à affecter ma mère et c’est l’un des facteurs qui nous ont poussé à parler », a-t-il expliqué. Jessica.

Véronique et Jessica Ils en ont également profité pour annoncer la réédition du livre « Chanson de la douleur »dans lequel Alex Broca raconte sa relation avec Ernesto Pimentel durant sa jeunesse. « Nous avons décidé de relancer le livre parce que de nombreuses personnes nous l’ont formellement demandé. L’imprimerie Blueprint Perú nous a contactés pour le réimprimer, et nous le faisons pour aider les personnes souffrant de la même maladie qu’Alex et qui ont de faibles revenus », ont-ils déclaré.

Par ailleurs, le sœurs Ils ont indiqué qu’ils pourraient porter l’histoire sur grand écran. « Nous avons été contactés pour réaliser des vidéos, des pièces de théâtre ou des films. Ce que les gens demandent, c’est un film basé sur le livre.. Si cela se produit, ce sera uniquement basé sur le livre”, ont-ils commenté devant les caméras. ‘Magaly TV La Firme’.

Les sœurs d'Alex Brocca arrivent au Pérou pour affronter Ernesto Pimentel : « Nous sommes fatiguées. » (Capture : Magaly TV La Firme)
Les sœurs d’Alex Brocca arrivent au Pérou pour affronter Ernesto Pimentel : « Nous sommes fatiguées. » (Capture : Magaly TV La Firme)

Aujourd’hui, la douleur et la déception les envahissent lorsqu’ils voient comment leur frère est dépeint dans un film qui le présente comme paresseux, intéressé et violent. Cette angoisse les a amenés à vouloir jeter les coupures de journaux qu’ils gardaient avec appréciation pour Ernesto, qu’ils considéraient autrefois comme faisant partie de leur famille. Désormais, ils doivent relever le défi de démystifier les mensonges et de dire la vérité sur la vie de leur frère.

Lors de la dernière diffusion en direct du programme «Le Reventonazo de la Chola»Ernesto Pimentel aborde pour la première fois le thème de Alex Broca, qui était son ancien partenaire amoureux dans les années 90. Dans un moment de sincérité et sans sa tenue caractéristique, l’animateur de télévision a exprimé ses regrets pour la mort du danseur et a assuré que son film ‘Chabuca’ ne cherche pas à déshonorer sa mémoire.

« Plus de 20 ans ont passé et je ressens la même douleur, la même fragilité. Je me sens exposé, mais je suppose que c’est aussi à cause de ma décision d’ouvrir mon cœur avec ‘Chabuca‘. C’est un film qui raconte ce que j’ai vécu, mon grand amour pour ma mère et ma grand-mère, pour Arequipa ; cela dit combien je vous suis reconnaissant, qui m’avez permis de célébrer la vie pendant plus de 30 ans […] C’est l’acte le plus fragile ce que j’ai fait dans ma carrière », a-t-il mentionné au début.

Ernesto Pimentel a fait référence à Alex Brocca dans « El Reventonazo de la Chola ».
Ernesto Pimentel a fait référence à Alex Brocca dans « El Reventonazo de la Chola ».

-

PREV Karol G a battu des records avec sa tournée « Mañana Sera Bonito Tour »
NEXT La mort tragique de Carmen Ordóñez. C’était la relation avec ses trois enfants, Fran, Cayetano et Julián