Chiara Ferragni paiera 1,2 million d’euros pour la fraude aux œufs de Pâques

-

Par ailleurs, l’influenceur ne fera pas appel de l’amende d’un million d’euros pour la prétendue publicité trompeuse lors de la vente caritative de Pandoros.

Le célèbre « influenceur » italien Chiara Ferragni convenu ce vendredi avec l’Autorité de la concurrence et de garantie des marchés (AGCM) le paiement de plus de 1,2 million d’euros pour clore l’accusation arnaque présumée dans campagne caritative de quelques œufs de Pâques de marque « Bonbons précieux ».

Grâce à son compte Instagram, la célèbre célébrité Internet a communiqué à ses abonnés plus de 28 millionsque ce paiement est “un don et non une sanction” et a précisé qu’il s’engage désormais à démonter complètement à lui activités commerciales des organismes de bienfaisance.

Les enquêtes contre Ferragni pour fraude présumée dans les campagnes publicitaires pour les œufs de Pâques de la marque « Dolci Preziosi » en 2021 et 2022 ont débuté en janvier dernier, un mois après que l’AGCM a annoncé « une pratique commerciale incorrecte » cachée derrière un collecte de fonds présumée pour un hôpital.

Dans le cas des œufs de Pâques, « l’influenceur » a assuré que les bénéfices ils seraient destinés à l’association à but non lucratif “Les enfants fées”, qui aide les enfants et adolescents autistes et handicapés.

Les entreprises de mode de Ferragni, TBS Crew Srl et Fenice Srl, fera don de 1,2 million d’euros en versements divers sur trois ans à ladite organisation, comme le rapporte la marque dans un communiqué. “Marque Chiara Ferragni”.

L’entreprise “CéréalesItalia“, propriétaire de la marque “Bonbons précieux” avec lequel ont été vendus les œufs de Pâques de “Chiara Ferragni”, versera également 100 000 euros aux “Enfants Fées”.

En cas de pas rempli l’accord annoncé par Ferragni, l’AGCM a assuré que va rouvrir la procédure et qu’une sanction administrative pouvant aller jusqu’à 10 millions d’euros peut être appliquée.

Par ailleurs, le journal le Messager a indiqué que l’influenceur ne ferait pas appel de l’amende d’un million d’euros pour la prétendue publicité trompeuse lors de la vente caritative de pandoros (un bonbon typique de Noël) avec la marque ‘Jouet’ avec le logo de la marque Ferragni prometteur allouer des fonds à l’unité Pédiatrie à l’hôpital Regina Margherita de Turin (nord-ouest).

-

PREV Maju Lozano a frappé Rolando Barbano pour son mépris envers Marina Calabro – Paparazzi Magazine
NEXT La photo d’arrestation de Justin Timberlake pour conduite en état d’ébriété est désormais une œuvre d’art, combien vaut-elle ?