Première réunion internationale des femmes maires pour la santé, le bien-être et l’équité – Santa Cruz de la Sierra, Bolivie / 16 et 17 mai 2024 – OPS/OMS

Première réunion internationale des femmes maires pour la santé, le bien-être et l’équité – Santa Cruz de la Sierra, Bolivie / 16 et 17 mai 2024 – OPS/OMS
Première réunion internationale des femmes maires pour la santé, le bien-être et l’équité – Santa Cruz de la Sierra, Bolivie / 16 et 17 mai 2024 – OPS/OMS
-

Contexte

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des travaux autour de la consolidation des municipalités saines et du bien-vivre, soulignant l’importance du rôle des gouvernements locaux dans la promotion de la santé, du bien-être et de l’équité dans leur gestion et leur maillage municipal. De même, il cherche à renforcer et à positionner le leadership des femmes dans la gestion municipale, ainsi qu’à promouvoir l’égalité des sexes et à faciliter l’échange d’expériences et de résultats de politiques liées à la promotion de la santé, du bien-être et de l’équité au niveau local.

Tous ces sujets constituent précisément un axe central du Mouvement régional des municipalités, villes et communautés saines des Amériques (MCCS), promu par l’OPS. Il s’agit d’une plateforme de plus de 3 000 communes de la région où sont mises en œuvre diverses initiatives de santé qui coexistent en synergie au niveau local, y compris les réseaux existants dans les pays de la Région.

De même, l’Association des conseillers et maires de Bolivie (ACOBOL) est une entité représentative des maires et conseillers de l’ensemble de l’État plurinational de Bolivie, dont le travail est aligné sur les objectifs de développement durable (ODD). En 2023, les maires de différentes municipalités de tout le pays se sont engagés à générer des contextes sains en adhérant à l’initiative régionale, avec le sceau bolivien : Des municipalités saines pour bien vivre.

Parmi les objectifs de ces initiatives figure l’attention aux groupes vulnérables avec la mise en œuvre de politiques publiques en faveur des femmes, des filles, des garçons, des adolescents, la promotion du leadership féminin et de la participation des femmes. Dans ce contexte, le gouvernement du Canada met en œuvre le projet de coopération dans la région Améliorer la santé des femmes, des adolescentes et des filles en situation de vulnérabilité.

Tout cela s’inscrit dans les engagements adoptés par les États membres de l’OPS dans la mise en œuvre, d’une part, du Stratégie et plan d’action sur la promotion de la santé dans le contexte des objectifs de développement durable 2019-2030 et, d’autre part, dans le Politique visant à retrouver les progrès vers la réalisation des ODD avec équité grâce à des mesures qui abordent les déterminants sociaux de la santé et un travail intersectoriel.

Les organisateurs

Organisation panaméricaine de la santé (OPS), Association des conseillers et maires de Bolivie (ACOBOL) et gouvernement du Canada.

Objectifs

La Première Rencontre Internationale des Femmes Maires pour la Santé, le Bien-être et l’Équité, à Santa Cruz de la Sierra (Bolivie), propose les objectifs suivants :

  • Offrir un espace de rencontre, de dialogue et de réseautage pour les femmes maires axé sur la participation politique et la gouvernance pour la santé et le bien-être.
  • Promouvoir l’échange d’expériences qui favorisent la localisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’Agenda 2030, afin d’avancer vers la construction de municipalités saines et de bien vivre.
  • Promouvoir des espaces de réflexion et de débat entre les femmes maires, en mettant l’accent sur la participation politique des femmes et l’égalité des sexes, ainsi que sur la mise en œuvre efficace des politiques publiques de développement économique local et d’économie de soins au niveau local.
  • Renforcer la gouvernance locale pour la santé et le bien-être grâce à l’articulation et à la mise en réseau des femmes maires pour promouvoir des municipalités saines et un bon mode de vie.
  • Promouvoir l’échange d’expériences entre les femmes maires sur la manière de relever les défis liés au changement climatique dans leurs municipalités, ainsi que promouvoir une culture de respect et d’équité en matière de santé sexuelle et reproductive.

Comment participer

DATE: 16 et 17 mai 2024
LIEU: Santa Cruz de la Sierra, Bolivie)
OUVERTURE DE L’ÉVÉNEMENT : Jeudi 16 mai, 9h00 (HE, Bolivie, Washington DC). Il sera diffusé en direct sur PAHO TV
PLATE-FORME: Zoom

accéder à la réunion
(code d’accès : 006543)

L ‘agenda

JOUR 1, 16 MAI, JEUDI


Cérémonie de bienvenue et ouverture de la réunion

Mots d’investiture
Sara Armella Ruedasmaire de la municipalité d’El Puente et président d’ACOBOL

Mots de circonstance
Alexandre Conesaagent de programme à l’ambassade du Canada en Bolivie
Heidi Ullmannconseiller en gestion de projet au Bureau du Directeur adjoint de l’OPS
Gerry Eijkemansdirecteur du Département des déterminants sociaux et environnementaux pour l’équité en santé à l’OPS

Mot d’ouverture de la réunion
Représentant du Ministère de la Présidence de l’État plurinational de Bolivie (à confirmer)


Panneau ouvrant. Participation politique des femmes à la gestion locale

Présentation introductive
María Nela Prada TejadaMinistre de la Présidence de l’État plurinational de Bolivie

Panélistes
Sara Armella Ruedasprésident d’ACOBOL et maire de la municipalité d’El Puente, Bolivie
Claudia Pizarromaire de La Pintana, Chili
Maria Del Carmen Aquino Merchanmaire de Santa Elena, Équateur
Carmen Alicia Paz, maire de San Nicolas, Honduras

Modéré
Heidi Ullmannconseiller de la Direction adjointe de l’OPS et coordonnateur régional du projet Améliorer la santé des femmes et des adolescents en situation de vulnérabilité


Présentation. Le rôle des gouvernements locaux dans la promotion de la santé, du bien-être et de l’équité des individus, des familles et des communautés

Pilar Camposconseiller régional pour la promotion de la santé, OPS
Érick Rousselinconseiller international OMS/OPS Bolivie


Panneau. Développement économique local durable et économie du soin

Présentation introductive
Claudia Penadirecteur exécutif du Service d’Etat des Autonomies

Panélistes
Luciana Condorimaire de Laja, Bolivie
Celvy Orellana Costamaire d’El Carmen Rivero Tórrez, Bolivie
Fabiola Jacôme Rincónmaire de Cajicá, La Colombie
Dina González Alfaromaire de Calle Larga, Chili


Acte de constitution du conseil d’administration du Réseau des maires de municipalités du bien-vivre et d’adhésion au Mouvement des municipalités, villes et communautés en santé (MCCS) de la Région des Amériques



JOUR 2, 17 MAI, VENDREDI


Panneau. Gouvernance locale pour la santé et le bien-être

Présentation introductive
Carmen Medel Palmamaire de Minatitlán, Mexique, et premier vice-président du Comité exécutif du Mouvement MCCS des Amériques

Panélistes
Gabriela Jiménez Vacamaire de Puerto Gonzalo Moreno, Bolivie
Sandra Muñoz Gutiérrezmaire de Copla Belgique, Bolivie
Fabiola Jacôme Rincónmaire de Cajicá, Colombie
Jackelin Jiménez Chuquitapamaire de Saint-Sébastien, Pérou
Claudia Pizarro Peñamaire de La Pintana, Chili

Modéré
Gilka MercadoOPS/OMS Bolivie


Panneau. Expériences et leçons apprises en matière de résilience et d’adaptation au changement climatique

Présentation introductive
Pamela Rebolledo Garíncoordinateur du programme sur le changement climatique de Santa Cruz, Bolivie

Panélistes
Maria Ayma Pacomaire de Tolède, Bolivie
Gloria Velasquez Aramayomaire de Monteagudo, Bolivie
Maria Del Carmen Aquino Merchanmaire de Santa Elena, Équateur
Maire d’une municipalité en Espagne (à confirmer)

Modéré
Pilar Camposconseiller régional pour la promotion de la santé, OPS


Panneau. Expériences et enseignements tirés en matière de promotion de la santé sexuelle et reproductive en mettant l’accent sur l’enfance et l’adolescence

Présentation introductive
Maire de Bolivie (à confirmer)

Panélistes
Mercedes Molina Vásquezmaire de Reyes, Bolivie
Elizabeth Mamani Yujramaire de Coroico, Bolivie
Dina González Alfaromaire de Calle Larga, Chili
Carmen Alicia Pazmaire de San Nicolás, Honduras
Maire d’une municipalité en Espagne (à confirmer)

Modéré
Ana LoayzaOPS/OMS Bolivie




-

PREV La dure déclaration des cardiologues interventionnels : plus aucun stent ne peut être posé
NEXT Pourquoi le Dr Alberto Cormillot a-t-il été hospitalisé ?