L’herbe médicinale qui a un effet antibiotique contre les maladies respiratoires et qui pousse au Pérou

L’herbe médicinale qui a un effet antibiotique contre les maladies respiratoires et qui pousse au Pérou
L’herbe médicinale qui a un effet antibiotique contre les maladies respiratoires et qui pousse au Pérou
-

Tara : la plante que les Incas utilisaient pour soigner les maladies respiratoires, de la gorge, les infections vaginales et pour les bains de bouche comme les maux de dents.

Dans la biodiversité du Pérou, une plante ancienne a retenu l’attention des scientifiques et des experts en médecine naturelle : la tara. Utilisée depuis l’Antiquité par les communautés indigènes, cette plante se distingue non seulement par sa résistance et sa facilité de culture, mais aussi par ses surprenantes propriétés médicinales. Des études récentes révèlent que le tara contient des composés qui agissent comme de puissants antibiotiques naturel, offrant une alternative prometteuse pour lutter contre les maladies respiratoires.

En raison de ses qualités curatives, son usage traditionnel est en train d’être ratifié par le science moderne. Des infusions aux extraits, cette plante se positionne comme un outil puissant dans la lutte contre les infections respiratoires, suscitant l’intérêt des chercheurs et des professionnels de santé du monde entier. Découvrez comment ce joyau botanique indigène pourrait révolutionner le traitement des affections pulmonaires à une époque où la médecine naturelle devient de plus en plus pertinente.

Scientifiquement connu sous le nom Césalpinie spinosaest utilisé depuis des siècles par les communautés autochtones de Pérou. Cette plante ancienne des Andes est considérée comme un trésor botanique précieux, dont les propriétés médicinales et les applications commerciales sont appréciées depuis longtemps. Originaire de plusieurs pays d’Amérique latine, dont le Venezuela, la Bolivie, l’Équateur et notamment le Pérou, tara a joué un rôle crucial dans la vie des communautés autochtones.

La plante tara – Plante ancestrale et médicinale du Pérou (Unah par jour)

Dans notre pays, il s’agit d’un élément essentiel du la médecine traditionnelle Andin, utilisé pour traiter les infections et comme anti-inflammatoire. Selon un article du Magazine andin de phytothérapie, les guérisseurs locaux utilisaient les gousses et les feuilles de cette plante pour préparer des infusions et des cataplasmes qui combattaient diverses maladies, principalement celles liées aux systèmes respiratoire et digestif. En plus de leur utilisations médicales, La plante a trouvé des applications dans la production de teintures naturelles et le tannage du cuir, reflétant sa polyvalence et sa richesse en tant que ressource naturelle.

Cette plante est célèbre pour ses nombreuses propriétés médicinales, dues à ses riches composants actifs. Voici les principales propriétés et comment elles agissent dans l’organisme :

1. Tanins : Les tanins sont des composés astringents dotés de propriétés antimicrobiennes. Ces éléments inhibent la croissance des bactéries et champignons pathogènes, ce qui fait du tara un outil efficace contre les infections. De plus, les tanins ont effets anti-inflammatoires qui sont particulièrement utiles dans le traitement des maladies respiratoires. Selon une étude publiée dans la Revista de Phytoterapia Andina, les tanins de tara contribuent également à la cicatrisation des plaies en réduisant l’inflammation et en luttant contre les micro-organismes nuisibles.

Utilisée depuis des siècles par les communautés autochtones, Caesalpinia spinosa apparaît comme une promesse de la médecine moderne. Des études scientifiques confirment ses propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires, le positionnant comme une alternative efficace contre les infections respiratoires et bien plus encore. (Composition Infobae Pérou)

2. Flavonoïdes : Les flavonoïdes sont connus pour leurs puissantes propriétés antioxydantes. Ces composés aident à neutraliser les radicaux libres, protégeant ainsi les cellules des dommages oxydatifs et renforçant le système immunitaire. Un article de l’Institut national de la santé (INS) du Pérou souligne que les flavonoïdes présents dans le tara peuvent également améliorer la circulation sanguine, réduire le risque de maladies cardiovasculaires et agir comme agents anti-inflammatoires, ce qui ajoute une autre couche de protection contre diverses maladies.

3. Alcaloïdes : Les alcaloïdes Tara sont des composés qui ont diverses activités pharmacologiques, telles que des effets analgésiques et antibactériens. Ces éléments peuvent agir sur système nerveux, soulageant les douleurs légères à modérées et améliorant le bien-être général. La capacité antibactérienne des alcaloïdes complète également les propriétés des tanins, offrant un spectre d’action plus large contre les agents pathogènes.

Dans la richesse biologique du Pérou, la plante andine a été redécouverte pour ses propriétés curatives. (Composition Infobae Pérou)

Reconnu depuis des siècles, les études contemporaines ont validé ses nombreuses bienfaits médicinaux. Grâce à ses composés actifs, le tara s’est révélé efficace dans le traitement et la prévention de diverses maladies. Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des conditions pour lesquelles tara peut être bénéfique :

  • Infections cutanées : Grâce à ses propriétés astringentes et antimicrobiennes, la tara peut être utilisée dans le traitement des plaies, coupures et brûlures. Ses composants actifs aident à guérir les blessures et à prévenir les infections cutanées. Études documentées par l’Institut national de l’innovation agraire (INIA) se sont révélés efficaces pour favoriser la guérison et réduire l’inflammation.
  • Maladies digestives : Tara est également utilisée pour traiter les troubles digestifs tels que la diarrhée et les infections gastro-intestinales. Les tanins agissent comme astringents, aidant à réduire l’inflammation du tractus intestinal et à combattre les bactéries pathogènes, selon les rapports de l’Institut national de la santé. (INS) du Pérou.
  • Maladies respiratoires: Tara possède des propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires qui la rendent utile dans le traitement des infections respiratoires telles que la bronchite, l’asthme et les infections pulmonaires. Les tanins et les flavonoïdes présents dans la plante aident à réduire l’inflammation et à combattre les agents pathogènes responsables de ces affections (Magazine andin de phytothérapie).

Connue depuis l’Antiquité par les communautés andines, l’herbe médicinale andine se distingue par sa résistance et ses propriétés médicinales. (Composition Infobae Pérou)

  • Maladies cardiovasculaires: Les flavonoïdes présents dans le tara ont des propriétés antioxydantes qui peuvent améliorer la circulation sanguine et réduire le risque de maladies cardiovasculaires. Ces composés contribuent à maintenir la santé des vaisseaux sanguins et à prévenir la formation de plaques artérielles (INS Pérou).
  • Maladies inflammatoires : Les propriétés anti-inflammatoires des composants du tara, tels que les tanins et les flavonoïdes, sont efficaces dans le traitement des maladies inflammatoires chroniques telles que l’arthrite. Ces composés aident à réduire l’inflammation et la douleur, apportant ainsi un soulagement aux patients.
  • Maladies infectieuses: En raison de ses puissantes propriétés antibactériennes et antifongiques, le tara est utile dans le traitement de diverses infections, notamment les infections des voies urinaires et celles causées par des champignons et des bactéries résistantes aux antibiotiques conventionnels (INIA Pérou).

Des recherches récentes soutiennent sa capacité à combattre les infections pulmonaires, la positionnant comme une ressource phytothérapeutique inestimable. (Composition Infobae Pérou)

Tara, connue pour ses propriétés médicinales, peut être utilisée de diverses manières pour profiter au maximum de ses bienfaits. Ci-dessous quelques exemples concrets de différentes utilisations de la tare, ainsi que des témoignages d’utilisateurs et de professionnels de santé.

1. Infusions : Ils sont préparés à partir des gousses ou des feuilles de la plante. Cette méthode traditionnelle est principalement utilisée pour traiter les infections respiratoires et digestives. Selon un article publié dans le magazine Andean Phytotherapy, les infusions de tara sont efficaces pour réduire l’inflammation et soulager les symptômes tels que la toux et la diarrhée.

2. Extraits : Obtenus par macération et distillation, ils concentrent les principes actifs de la plante. Ces extraits sont utilisés dans des compléments alimentaires et comme ingrédients dans des produits pharmaceutiques pour traiter diverses infections et maladies inflammatoires. Une étude de l’Institut national de l’innovation agraire (INIA) a confirmé l’efficacité des extraits de tara dans le traitement des infections cutanées et des plaies.

Traditionnellement utilisé pour traiter les infections, le trésor botanique péruvien a attiré l’attention de la science moderne pour ses composés antibiotiques naturels. Photo de : Capturer Apprendre à cuisiner

3. Poudre de Tara : Il est obtenu en broyant les gousses séchées de la plante. Cette poudre peut être mélangée avec de l’eau ou des jus pour créer des remèdes maison qui combattent les infections internes et externes. De plus, il est utilisé dans l’industrie cosmétique pour fabriquer des masques faciaux qui aident à garder la peau propre et exempte d’imperfections.

4. Cataplasmes : Ils sont fabriqués en écrasant les gousses jusqu’à obtenir une pâte qui s’applique directement sur la peau affectée. Ces cataplasmes sont efficaces pour réduire l’inflammation et favoriser la cicatrisation des plaies, coupures et brûlures. Les études documentées par le INS Le Pérou souligne que les cataplasmes tara sont utilisés en médecine traditionnelle pour traiter diverses affections dermatologiques.

-

NEXT Centre infantile de médecine translationnelle » UNSAM Actualités