Australis Seafoods rapporte la plus faible utilisation d’antibiotiques de son histoire

Australis Seafoods rapporte la plus faible utilisation d’antibiotiques de son histoire
Australis Seafoods rapporte la plus faible utilisation d’antibiotiques de son histoire
-

Dans le cadre du lancement du VIIe Rapport de Développement Durable, l’entreprise a souligné la diminution de l’utilisation de ces médicaments

Dans l’auditorium de l’Université Santo Tomás de Puerto Montt et en présence d’une grande partie des dirigeants de l’entreprise, dirigés par la responsable des ressources humaines et des affaires corporatives, Josefina Moreno, Australis Seafoods a présenté son septième rapport de durabilité, qui rend compte des avancées que l’entreprise a promu dans ce domaine.

D’une manière générale, au cours de la dernière année, l’entreprise s’est concentrée principalement sur les piliers : opérations et produits responsables et bonne gouvernance. En ce sens, le document met l’accent sur le renforcement de la politique de conformité, un modèle qui cherche à réaffirmer l’engagement de l’organisation envers les normes éthiques et de gouvernance les plus élevées.

« Faire rapport de nos résultats dans ce domaine pour la septième fois démontre le fort engagement d’Australis en faveur du développement durable dans toutes ses dimensions. Cela renforce également notre engagement en matière de transparence et de respect envers nos collaborateurs, envers les communautés dans lesquelles nous sommes insérés et envers les réglementations environnementales », a déclaré Josefina Moreno, responsable des ressources humaines et des affaires corporatives d’Australis.

Parmi les principales étapes de 2023, il convient de souligner que l’entreprise a réalisé une diminution significative de l’utilisation d’antibiotiques, passant de 145,56 à 80,47 grammes par tonne produite, produite (LWE), conformément à la méthodologie utilisée par Initiative mondiale pour le saumon (GSI), le chiffre le plus bas de son histoire, ce qui la positionne comme l’une des entreprises ayant la plus faible consommation de ces contrôleurs d’agents pathogènes du secteur.

Conformément à ce qui précède, l’année dernière, Australis a commencé à récolter du poisson sans antibiotiques dans la région de Magallanes, ce qui, selon l’entreprise, répond à la demande croissante des consommateurs pour des aliments plus durables. À la fin de cette année, l’entreprise espère récolter 15 000 tonnes de poisson sous ce régime.

« Cette diminution est due au fait que nous avons mis en place des mesures spécifiques pour réduire l’utilisation d’antibiotiques dans notre chaîne de production, ainsi que pour promouvoir des pratiques responsables. En ce sens, notre engagement est de continuer à travailler avec nos fournisseurs et partenaires pour garantir que nos produits sont fabriqués de manière responsable et durable, minimisant ainsi notre impact sur l’environnement et favorisant la santé et le bien-être des animaux », a commenté le directeur de production de Australis, Cristián Sauterel.

Un autre résultat pertinent pour Australis est qu’en 2023, ils ont réussi à obtenir 72 % de la certification de la biomasse récoltée. Conseil de gestion de l’aquaculture (ASC), la plus rigoureuse de l’industrie, qui garantit un fonctionnement responsable et la qualité des produits.

En termes d’émissions de gaz à effet de serre, Australis compense 100 % de l’énergie électrique utilisée tout au long de sa chaîne de production, garantissant que toute l’électricité provient d’énergies renouvelables non conventionnelles (NCRE). « Conformément à la stratégie de développement durable, pour la deuxième année consécutive, nous avons réussi à atténuer notre empreinte carbone, grâce à la certification IREC, qui garantit l’origine renouvelable de 100 % de l’énergie consommée dans le scope 2. Cela répond à l’engagement que nous avons en tant que une entreprise avec le développement durable, l’utilisation responsable de l’énergie et l’environnement dans lequel nous sommes immergés », a souligné la directrice adjointe du développement durable, Roxana Peña.

D’autre part, en 2023, Australis a conclu une alliance avec l’Université de Magallanes, pour soutenir le développement de deux projets de recherche : « La richesse des oiseaux marins dans les fjords de Patagonie » et « Le dauphin chilien dans les fjords de Patagonie de la région de Magallanes ». Ceci dans le but de contribuer à la génération de contenu scientifique, qui permet d’obtenir des informations de meilleure qualité pour la prise de décision publique et privée en matière d’aquaculture.

Le rapport complet peut être consulté sur le lien d’entreprise suivant : https://www.australis-seafoods.com/sostenibilidad/

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles publiées dans Diario Acuícola, enregistrez votre email ici

Si vous envisagez d’utiliser le contenu de notre journal (textes ou simplement données) dans un média, un blog ou des réseaux sociaux, indiquez la source, sinon vous encourrez un délit sanctionné par la loi n° 17 336 sur la propriété intellectuelle. Ce qui précède ne s’applique pas aux photographies et vidéos, puisque leur reproduction à des fins d’information est totalement INTERDITE.

-

PREV La Clinique Acorpus et l’Agence Ruta Real lancent le premier forfait de tourisme médical en médecine esthétique pour les patients du nord et du sud du Chili
NEXT COVID-19: L’Institut de Médecine Génomique a réalisé 600 000 tests pendant la pandémie