Que fera l’AUF face à l’arbitrage « hostile » de Wilmar Roldán lors du match contre l’Argentine ?

Que fera l’AUF face à l’arbitrage « hostile » de Wilmar Roldán lors du match contre l’Argentine ?
Que fera l’AUF face à l’arbitrage « hostile » de Wilmar Roldán lors du match contre l’Argentine ?
-

Ignacio Alonsoprésident de la Fédération Uruguayenne de Football (AUF), a indiqué ce mardi ce qui sera fait face à l’arbitrage ‘hostile’ du Colombien Wilmar Roldán lors du match contre l’Argentine pour le cinquième tour des Éliminatoires.

La Celeste a gagné 2-0 grâce à des buts de Ronald Araujo et Darwin Núñez à La Bombonera, mais les dirigeants uruguayens ont exprimé leur désaccord avec Roldán. Même Alonso a déclaré après le match : « Cela me semblait très local. (…) C’était impoli. C’est pour cela qu’il a valorisé dix fois plus la victoire de l’Uruguay, parce qu’elle allait à l’encontre de tout ; “L’Argentine a joué à douze.”

Ce mardi, le président de l’AUF a déclaré sur ‘100% Deporte’ (Radio Sport 890) : « Ce que nous faisons à ces occasions, c’est parler, nous n’envoyons pas de note. La même chose nous est arrivée lors de la Coupe du monde au Qatar, où nous avons ressenti du mécontentement à l’égard de certains arbitres. “Nous préférons parler là où il appartient.”

“L’autre jour, nous étions très chauds après le match contre l’Argentine parce que nous sentions que l’arbitrage n’était pas à la hauteur d’un juge international et de la carrière de Roldán, qui est l’une des meilleures du continent”, a souligné Alonso.

-

Puis il a ajouté : « Nous étions très inquiets car nous avons vu qu’il y avait une dualité de critères dans des situations très similaires, dans les attentats, dans les sorties ; Dans les situations où évidemment ce double critère ne favorisait pas l’équipe nationale (Uruguaya), il n’était pas équilibré. Le déséquilibre était en faveur des possibilités de l’Argentine. Nous en discuterons à l’endroit approprié.

À son tour, Alonso a indiqué que les Éliminatoires “ont une condition spéciale” : “C’est un championnat de la FIFA, même si la Commission d’Arbitrage de la CONMEBOL intervient pour faciliter la logistique”.

Et il a rappelé : “À l’époque (éliminatoires du Mondial 2022), cela nous est arrivé contre le Paraguay à Montevideo, où ils ont été accusés de hors-jeu sur un but de Cabecita Rodríguez.” Ce match disputé le 3 juin 2021 s’est terminé sur un score de 0-0 et a également été arbitré par Roldán (ses compatriotes Nicolás Gallo et Andrés Rojas étaient sur le VAR).

« C’est une situation, je ne dis pas qu’elle est similaire, car heureusement nous n’avons pas eu de dégâts particuliers, mais nous avons ressenti un arbitrage hostile. Et les personnes que nous avons consultées confirment notre position. Sans préjudice de cela, ce jeudi, nous l’analyserons plus en profondeur avec le reste des membres de l’Exécutif de l’AUF”, a conclu Alonso.

-

-

NEXT James pourrait-il quitter Sao Paulo ? Plusieurs équipes le recherchent pour 2024