Central a fait appel de la sanction de la Conmebol et attend une réponse immédiate

Central a fait appel de la sanction de la Conmebol et attend une réponse immédiate
Central a fait appel de la sanction de la Conmebol et attend une réponse immédiate
-

Comme prévu, Central fait appel de la décision imposée par Confédération sud-américaine de football (Conmebol) après les incidents survenus lors du match contre Pénarol, pour la 1ère date du Groupe G de la Coupe Libertadores. La présentation souligne que la sanction de la maison mère du football sud-américain de jouer à huis clos contre Atlético Mineiro peut être inversé ou au moins atténué.

Il est rappelé que la sanction imposée par le Commission disciplinaire de la Conmebol c’était l’impossibilité de jouer le match contre des supporters avec Atlético Mineiro mardi prochain, en plus de ne pas pouvoir utiliser la tête sud, celle qui donne sur la rue Gênes, qui ne pourra accueillir que les supporters visiteurs, lors du choc contre Caracas.

La Conmebol également sanctionnée financièrement

En outre, une amende financière de 50 mille dollars pour le club et 5 mille autres pour le président de l’institution voyou Gonzalo Belloso. Aucune de ces deux sanctions économiques ne pouvait faire l’objet d’un appel. Tout cela a pour origine les graves incidents survenus avant le match contre Peñarol, mais surtout l’agression subie par le footballeur uruguayen. Maximiliano Olivera à la fin de la réunion.

Concernant les sanctions pouvant faire l’objet d’un certain type de recours, ce sont celles qui concernent les restrictions imposées au stade. Géant du ruisseau et après une longue analyse avec les conseillers juridiques du club, le conseil d’administration a décidé de présenter le recours correspondant, dont il attend une réponse immédiate, compte tenu des quelques jours restants pour le match contre Atlético Mineiro.

Lio2.jpg

Avant le match, les supporters de Central ont lancé des clôtures métalliques depuis les tribunes supérieures vers les tribunes inférieures populaires.

Bien sûr, la réponse que le Commission disciplinaire de la Conmebolmais ce qui a été dit à huis clos dans Central Ces derniers jours, on allait faire appel de la sanction seulement s’ils estimaient que cet appel pouvait avoir un minimum de viabilité.

“Le Club Atlético Rosario Central informe qu’après avoir reçu la semaine dernière de la Conmebol le jugement avec sanction pour les événements survenus à l’occasion du match contre Peñarol, pour la première date de la Phase de Groupes de la Copa Libertadores, notre “L’institution a décidé de demander les motifs de la décision rendue par la Commission disciplinaire de la Confédération sud-américaine de football, avec l’intention de faire appel.”» lit-on dans l’introduction du communiqué publié par Central dans la soirée de ce mercredi 1er mai. Et il ajoute : “Les motifs ont été envoyés par la Conmebol dans la soirée du mardi 30 avril. Et ce mercredi 1er mai, après midi, le Club a présenté l’appel du jugement demandant un traitement urgent. A partir de ce moment, notre institution a été en attente de la décision de la cour d’appel, qui sera communiquée immédiatement après réception par le Club.

-

PREV Voici comment restent les classements du Giro d’Italia après l’étape 19
NEXT Le problème pour Colo Colo avec le possible départ de Daniel Gutiérrez