La réaction du journaliste Daniel Mollo après le nul angoissant subi par Boca contre Fortaleza : « Dans le football, il faut faire des bêtises »

La réaction du journaliste Daniel Mollo après le nul angoissant subi par Boca contre Fortaleza : « Dans le football, il faut faire des bêtises »
La réaction du journaliste Daniel Mollo après le nul angoissant subi par Boca contre Fortaleza : « Dans le football, il faut faire des bêtises »
-

La colère du journaliste Daniel Mollo après le but de Fortaleza contre Boca en finale

Boca Juniors n’a pas pu clôturer le match et a raté une belle occasion de terminer premier de son groupe lors de la Copa Sudamericana. Après avoir dominé Fortaleza tout au long du match et avec un avantage de 1-0, ils ont finalement laissé passer l’occasion et ont égalisé contre l’équipe brésilienne en raison d’une série d’erreurs après un corner en leur faveur.

Tout est né sur un corner Kévin Zénon quand l’équipe Diego Martínez Il a choisi de charger la surface rivale pour terminer le match au lieu de protéger la différence en sa faveur. Six joueurs étaient présents sur la surface, dont trois des quatre défenseurs Cristian Lema, Lautaro Di Lollo et Luis Advincula. Après un refus, l’équipe rivale a lancé une contre-attaque menée par Marinho, qui a ensuite permis à Moisés et au Vénézuélien Kevin Andrade, buteur du but qui a mis la finale 1-1 à la Bombonera.

La réaction des supporters des Xeneizes dans le stade a été d’incrédulité lorsqu’ils ont vu ce qui s’était passé, ce qui s’est également produit avec le journaliste historique de la radio qui suit la campagne de Boca depuis des décennies. “Vous n’arrivez pas à croire ce qu’on vient de voir… Au lieu de s’occuper du 1-0… Les joueurs se regardent. C’était un corner, ils étaient tous debout. Au contraire, Andrade marque l’égalité. Il y a eu trois passes. Boca marque très, très mal comme il l’a fait ces derniers temps”, furent les premières expressions de Daniel Mollo lors de la transmission de Bouche de sélection.

« C’est un match nul qui a le goût de la défaite, non ? Boca souffre, dans chacun des matchs, à cause de grossières erreurs défensives. C’est arrivé l’autre jour à Tucumán (contre l’Atlético), c’était avec River, avec Estudiantes aussi et maintenant il est ici, la nuit de la Bombonera. Deux gratuits sont arrivés, pourquoi fallait-il que tout le monde parte et reste sans armes», a-t-il ajouté dans son commentaire, avant de montrer son mécontentement face à l’attitude affichée par l’équipe de Martínez.

« Picardie… Il manque un peu de Lorenzo dans cette équipe. Un peu de Bianchi, de Russo. De Bilardo lui-même. Dans le football, il faut faire des bêtises, et Boca n’en a pas eu dans cette pièce. Sans la mériter, une victoire lui échappe”a conclu Mollo.

Fortaleza 1-1 contre Boca, Kervin Andrade

Il faut mentionner qu’avec le partiel 1-0, rival accessible pour assurer le leadership et la qualification aux huitièmes de finale de la Sudamericana.

Après le match nul, l’entraîneur et le capitaine de Boca se sont adressés aux médias lors de la conférence de presse et ont exprimé leur déception face au résultat. « Je suis en colère d’avoir perdu deux points. Si nous parlons d’un match parfait, c’est celui que nous avons joué. Je suis le plus responsable d’avoir perdu deux points à domicile. Nous devons nous reposer et réfléchir à ce qui s’en vient, aux quatre matches du tournoi et essayer de nous qualifier premiers dans le groupe Sudamericana, ce qui était l’objectif. Et, sinon, secondes et jouez encore deux matchs pour passer aux huitièmes de finale », a-t-il surpris dans sa première déclaration.

« Je dois donner plus d’outils aux joueurs lors du dernier jeu. Tactiquement, les modifications de Fortaleza ne nous ont pas gênés. Et pour cette chose que j’apprécie et dont je suis fier, c’est ce que ces joueurs donnent sur le terrain, je dois garder la tête froide. Structurellement, nous n’avons pas été mauvais lors du dernier match, mais je dois en donner plus”, a ajouté l’entraîneur.

Pour sa part, Chiquito Romero Il a également évoqué le jeu final et a parlé des fautes des footballeurs dans l’action susmentionnée. « Diego n’est pas le seul à devoir en assumer la responsabilité. Nous avons beaucoup de gens expérimentés et nous devons apprendre à lire les jeux. Il n’y a pas que sa voix autoritaire, il y en a d’autres qui doivent prendre leurs responsabilités, lire le match et dire qu’un ballon dans les 90 minutes pour gagner 1-0, cela nous suffisait., nous devons arrêter les défenseurs, pour que celui qui allait tirer le corner ne le frappe pas. Nous avons raté l’occasion d’être premiers et nous devons penser à ce qui s’en vient, c’est-à-dire dimanche. C’est un match important et nous devons gagner.

-

PREV Osaka a gagné et attend Iga Swiatek à Roland Garros
NEXT Lucas Assadi est la nouveauté de l’U