La forte autocritique de Martín Demichelis et la décision interne qu’il a prise après la défaite contre Argentinos Juniors

La forte autocritique de Martín Demichelis et la décision interne qu’il a prise après la défaite contre Argentinos Juniors
La forte autocritique de Martín Demichelis et la décision interne qu’il a prise après la défaite contre Argentinos Juniors
-

River Plate a perdu 1-0 sans circonstances atténuantes contre Argentinos Juniors à La Paternal et a abandonné son record d’invincibilité en Ligue professionnelle après deux victoires consécutives. Après la réunion, un Martin Demichelis qui n’avait pas parlé à la presse après l’élimination contre Temperley en Coupe d’Argentine, s’est tenu devant les micros et a fait une forte autocritique. De plus, il a partagé une décision interne qu’il a prise après la chute contre El Bicho.

« C’est la première fois qu’il nous arrive qu’après un coup dur (en raison de l’élimination en Coupe d’Argentine), nous ne puissions pas nous remettre. Je suis responsable, les garçons sont des professionnels et aujourd’hui ils voulaient montrer leur visage, mais nous n’avons pas fait un bon match. Nous n’avons pas marqué, c’est difficile pour moi de me souvenir des bons passages tout au long des 90 minutes”dit Micho, visiblement affecté par le résultat défavorable.

Plus tard, le stratège de River Plate a révélé ce qu’il avait décidé après la gifle : “Honnêtement, c’était prévu d’avoir du libre demain, on ne s’attendait pas à ce coup dur… Demain on va s’entraîner.” Et il a ajouté : « Nous devons tous donner quelque chose de plus, cela ne nous suffisait pas, nous devons donc donner quelque chose de plus. Demain dimanche, il faut faire un très bon entraînement, faire du mea culpa, analyser et discuter entre tout le monde. Nous nous entendons très bien (coachs, joueurs et dirigeants), c’est donc ce que nous devons faire pour que cela se reflète sur le terrain jeudi prochain contre Táchira et ensuite rebondir contre Tigre dans le tournoi.

Demichelis et une forte autocritique sur le présent de River (Fotobaires)

Cette détermination n’est pas nouvelle, puisque Demichelis a précisé des cas antérieurs : « Nous avons battu Belgrano un samedi, nous nous sommes entraînés dimanche et nous avons affronté la Coupe d’Argentine avec la responsabilité que mérite cette institution. La grande majorité de ceux qui jouaient ont joué. “Nous n’avons pas sous-estimé la Coupe d’Argentine, mais nous n’avons pas clôturé le match.” De son côté, l’entraîneur millionnaire a fait un parallèle avec les situations critiques vécues par Pablo Guede à Argentinos et Eduardo Domínguez à Estudiantes de La Plata, qu’ils ont su inverser au fil du temps : “Nous allons avancer, je n’ai aucun doute”.

Concernant l’analyse concrète du match contre Argentinos, il a précisé : « Aujourd’hui, c’était très difficile pour nous, nous avons rarement joué comme aujourd’hui. Parfois, je pense que nous nous sommes battus, cela a été combattu et battu des deux côtés. Ils ont marqué un superbe but et nous n’avons pas pu revenir en arrière. Nous parlons à huis clos et l’analyse en restera là. “Nous allons redoubler d’efforts auprès des joueurs et des dirigeants.” Plus tard, il compléta : « Nous n’avons pas eu à y jouer, comme nous le faisons habituellement. Nous aurons fini avec plus de possession, mais nous n’étions pas ce que nous sommes habituellement. Ils avaient l’idée la plus claire, nous avons été dépassés et il faut savoir l’accepter. C’est difficile pour moi de trouver un tir dans la tête sur notre but.”

Interrogé sur le mécontentement du public, il a répondu : « Il est logique que les gens soient comme ça et n’aiment pas ce River qu’on a vu lors des deux derniers matchs. Je n’aime pas non plus jouer comme ça et me faire éliminer comme l’autre jour. Personne ne m’a rien donné, j’ai vécu des choses très difficiles, je continue avec la force qui m’a caractérisé dans mon enfance, mon adolescence et ma maturité professionnelle. “Je me sens fier d’être l’entraîneur de River et je le serai jusqu’au dernier jour.”

Sur le même ton, il a exprimé : « Demain nous allons nous entraîner et nous allons prendre en charge cette situation, nous sommes très battus et tristes. Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de River et nous méritions d’offrir aux gens du jeu et du bonheur. Le mécontentement est compréhensible, mais c’est la première fois que nous recevons deux coups consécutifs.»

“Nous allons nous relever”, a promis Demichelis (Fotobaires)

« Nous devons jouer un bon match contre Táchira et Tigre. Faites preuve de virilité, de personnalité et passez un bon match jeudi. Le public va remplir le Monumental et nous avons la possibilité d’être premiers de la phase de groupes, contrairement à l’année dernière où nous étions obligés de gagner pour nous qualifier. Nous avions très bien commencé ce tournoi, mais c’est la vie et le football, personne ne peut se détendre»était une autre des appréciations du chef du staff technique.

Et il a conclu sur la baisse de niveau selon l’équipe locale : « Par coïncidence, nous avons donné une mauvaise image lors des deux derniers matchs loin du Monumental. Curieusement, car nous venions de réaliser une bonne semaine en battant Belgrano et Libertad. Il faut vite tourner la page car on ne joue pas le football qui nous caractérise. Il est parfois difficile de maintenir le même niveau toute l’année, mais je suis convaincu que nous allons nous rétablir. »

-

PREV Un fan de Talleres est décédé après une décompensation dans une tribune de Kempes – Actualités
NEXT Après un retard dû à la pluie, Bohm définit un duel disputé en extras contre les Orioles