Roland Garros : quelques bonnes victoires argentines et deux de Rosario qui ont déjà dit au revoir

Roland Garros : quelques bonnes victoires argentines et deux de Rosario qui ont déjà dit au revoir
Roland Garros : quelques bonnes victoires argentines et deux de Rosario qui ont déjà dit au revoir
-

Roland Garros a vécu sa troisième journée de compétition sous la pluiequi a vu les débuts de six représentants argentins, hommes et femmes. Tomás Etcheverry et Mariano Navone se qualifient pour le tourtandis que Federico Coria et Román Burruchaga ont été éliminés, tout comme María Lourdes Carlé et Nadia Podoroska.

Tomas Martín Etcheverry29ème mondiale et troisième raquette argentine actuellement, a battu le jeune français Arthur Cazaux (77e) en revenant d’un set et affrontera le vainqueur du croisement entre le Français Arthur Rinderknech (69e) et l’Australien Adam Walton (96e) au deuxième tour de Roland-Garros.

Sur un court Suzanne Lenglen en effervescence en faveur de Cazaux, Etcheverry renversait un premier set défavorable (3-6) avec deux sans-faute 6-2 et 6-1, à un moment où son rival avait déjà des problèmes musculaires. Galvanisé par le public local, le tennisman montpelliérain de 21 ans n’a pas cédé et a été proche de décider le quatrième set en sa faveur avec un break de service au sixième jeu et une balle de 4-3 qui a raté le match.

Mais affaibli par des problèmes physiques (il se plaignait d’adducteurs, d’une main et d’une cheville), Cazaux n’a eu d’autre choix que de déposer les armes devant l’homme de La Plata, qui commémorait avec colère sa coûteuse victoire après trois heures et 26 minutes de combat et un score de 3-6, 6-2, 6-1 et 6-4.

Pour sa part, Mariano Navone, le premier joueur de tennis à être tête de série dans un Grand Chelem l’année de ses débuts, Il a battu l’Espagnol Pablo Carreñoqui a repris la haute compétition après un an et demi de blessure au coude.

Navone, 31e mondial et 23 ans, a surmonté un set contre pour donner au tennisman asturien un large score (5-7, 6-1, 6-3 et 6-0, en deux heures et 52 minutes).

La chance pour Federico Coria a été différente (71e) et Román Andrés Burruchaga (144e), qui ont été éliminés respectivement par l’Américain Taylor Fritz (12e) et l’Allemand Jan-Lennard Struff (41e). Le Rosario a ajouté son cinquième revers consécutif lors de ses débuts en Grand Chelem et a quitté Paris avec un 2-6, 6-1, 6-2 et 6-1.en deux heures et 28 minutes d’action.

Le fils de Jorge Burruchaga, pour sa part, a conclu sa première participation à Roland Garros avec un catégorique 6-3, 6-2 et 6-1, en une heure et 27 minutes, après avoir passé la phase de qualification.

Quant à l’équipe féminine, la joueuse de tennis argentine María Lurdes Carle, numéro 82 mondiale et débutante dans un majeur, s’est inclinée face à la Belge Elise Mertens (27e), quinzième favorite, 6-3 et 7-6 (8), après deux heures et 34 minutes de jeu.

Et Nadia Podoroska (59e), Dernière espoir féminine restante du tournoi et demi-finaliste de Roland-Garros en 2020, n’a pas pu battre la Biélorusse Victoria Azarenka (21e) après un retentissant 6-1 et 6-0.

-

NEXT Marcela Gómez a révélé la raison du départ de Daniela Henao d’Amérique