“Il a dit que c’était le premier cas de dopage au tennis” | Relief

“Il a dit que c’était le premier cas de dopage au tennis” | Relief
“Il a dit que c’était le premier cas de dopage au tennis” | Relief
-

Paris.- Qui était le roi de Roland Garros avant Raphael Nadal Va-t-il presque rendre ridicule tous les records existants et à venir avec ses 14 titres ? Il est logique de penser à Björn Borg, le Suédois qui s’est imposé six fois sur la terre battue française avant de prendre sa retraite à l’âge de 26 ans. Les livres disent le contraire. Même s’il y a débat.

Dans tout classement consulté pour savoir qui est le tennisman masculin le plus titré à Paris, Rafael Nadal et ses 14 couronnes figureront en tête. Vient ensuite le doute : Dans certains classements il sera suivi par Bjorn Borg et dans d’autres ce sera Max Décugis. Borg n’a pas besoin d’être présenté car il est l’un des meilleurs joueurs de tennis de tous les temps, mais Qui est Max Décugis ?

Pour ce faire, il faut remonter beaucoup dans l’histoire. Il faut voyager il y a plus de 100 ans, lorsque le tennis se jouait en pantalon long.Aujourd’hui, les raquettes étaient de lourds engins en bois. A cette époque, Roland Garros ne s’appelait pas Roland Garros. C’est de là que vient le débat autour de sa silhouette : Entre 1902 et 1920, Décugis remporte 8 titres en simple, 14 en double et 7 en double mixte de ce qu’on appelle les Championnats de France de tennis.. Jusqu’en 1925, seuls les joueurs de tennis français participaient à ce tournoi, c’est pourquoi certains historiens ne le comptent pas dans leurs statistiques de Roland Garros.

“Très très peu de gens savent qui est Max Décugis”disait il y a des années le directeur du musée de la Fédération française de tennis, Michael Guittard, dans Le New York Times. “Même pour les grands fans français, les premiers grands champions qu’ils peuvent citer sont quelques mousquetaires : René Lacoste, Jean Borotra et peut-être Henri Cochet. “Ils nomment aussi Suzanne Lenglen, mais ils ne remontent pas si loin pour Max Décugis.”

Décugis est né en 1882 à Paris et fut le premier grand joueur de tennis français. “Il était connu pour ses tirs puissants et sa précision diabolique.“, a déclaré Michael Guittard. ” Et puis il avait une volonté de fer, qui lui a permis de gagner de nombreux matchs. Il n’a rien pris pour acquis, il y a donc un parallèle avec Nadal d’une certaine manière.“.

Il avait un style similaire à celui de Great Gatsby. “Il avait les cheveux très foncés, séparés au milieu et tous coiffés en arrière”, notait Christophe Clarey, l’un des meilleurs chroniqueurs de tennis de tous les temps, dans l’émission de radio Only a Game de Bill Littelfield.Il a été l’un des premiers joueurs véritablement offensifs, du moins en France : il avait un bon service et une belle attaque.“.

Comme vous pouvez le voir sur cette photo, le visage de Max Décugis est présent dans l’édition 2024. Il a été l’un des noms choisis par l’organisation pour former un couloir d’anciens champions.

L’histoire du “dopage”

L’une des histoires les plus mémorables concernant Décugis est son épisode de « dopage ». Lors d’un tournoi en 1911 à Bruxelles, le Français perdait 6-0, 6-0 et 5-4 contre Tony Wilding, qui était à l’époque l’un des meilleurs joueurs de tennis du monde. “Il a réussi à renverser la situation et à gagner le match, il a remporté les trois derniers sets 7-5, 6-0 et 6-0. Il a gagné plusieurs matchs d’affilée et ce fut un résultat choquant“, se souvient Christopher Clarey.

Jacques Dorfmann, l’arbitre du match, s’est entretenu des années plus tard avec le magazine français L’Express et révélé le secret qui a permis à Décugis de revenir : on lui a offert un petit fruit alors qu’il était mené 5-4 dans le troisième set. C’était une noix de cola., un fruit plein de caféine. “Max m’a dit qu’il pensait que, sans que ce soit de sa faute, c’était le premier cas de dopage au tennis.“, a déclaré Dorfmann au magazine.

-

PREV Un joueur de Godoy Cruz a renversé sa voiture après le match contre Rosario Central
NEXT Rafael Nadal a expliqué les raisons de son départ de Wimbledon