« Une autre histoire » : Sepu fait l’éloge de Colo Colo, critique le jeu à deux et propose un « 9 » inattendu en renfort

« Une autre histoire » : Sepu fait l’éloge de Colo Colo, critique le jeu à deux et propose un « 9 » inattendu en renfort
« Une autre histoire » : Sepu fait l’éloge de Colo Colo, critique le jeu à deux et propose un « 9 » inattendu en renfort
-

Le journaliste Rodrigo Sepúlveda a analysé égalité avec un goût de victoire ce qui a fini par qualifier Colo Colo pour les huitièmes de finale de la Copa Libertadores.

Une fois terminé le duel entre Cerro Porteño et Cacique (1-1) au Paraguay, le communicateur a partagé ses impressions.

“Je pensais voir une équipe avec de la personnalité, bien équilibrée, avec des erreurs, oui… Wiemberg très bas, j’ai trouvé Gil erratique, mais aujourd’hui je ne peux pas rester avec le négatif. Le plus important est le classement pour la phase suivante”a indiqué Sepu sur sa chaîne YouTube.

« Gil n’a pas bien joué. Je ne savais pas si je devais contenir ou sortir et créer, parce que Palacios jouait plutôt à gauche, Bolados à droite et Paiva au 9, donc je voyais Gil comme mal à l’aise, et étant mal à l’aise, Castellani n’avait pas l’air bien, comme à La Calera, par exemple”il ajouta.

De même, il a précisé que « ce qui s’est passé aujourd’hui me procure une grande satisfaction. Je tiens à féliciter Colo Colo. Puisque cela lui avait coûté très cher (à classer), je tiens à le souligner. Et à partir de là, une autre histoire commence.

«Aujourd’hui, ça s’est bien joué. Brillant? Non. Pourrait-il être gagné ? Oui. Aurait-il pu être perdu ? Oui. Avez-vous été qualifié ? Oui. Le reste est de la musique. Pour moi, la seule chose qui comptait aujourd’hui était de continuer à participer. »a-t-il conclu.

Propose un renforcement inattendu

Concernant d’éventuels renforts, le visage de Mega indiquait : « J’apporterai un 10, un autre 9 et je renforcerais le côté gauche, car Pour moi Colo Colo a une équipe boiteuse. La gauche de Colo Colo ne fonctionne pas.

« Je pense que le plus gros défaut de Colo Colo, c’est de ne pas avoir de 10, de ne pas avoir de créateur. Colo Colo n’a pas la dernière passe, il lui manque un bon Jorge Valdivia, une bonne passe finale, et il l’a avec Cabral. Signez-le immédiatement.il ajouta.

Enfin, il a proposé le nom d’un attaquant chilien pour l’attaque de Colocolino : « J’aime beaucoup la façon dont Iquique joue quand il va bien, j’aime (Steffan) Pino. C’est mon idée, mais j’adorerais voir Pino, le géant 9 d’Iquique, à Colo Colo. Je les laisse là : un arrière gauche, Cabral et Pino. Court”.

Revoir l’analyse de Sepu

-

NEXT Marcela Gómez a révélé la raison du départ de Daniela Henao d’Amérique