Scaloni a dissipé deux doutes clés dans la liste finale pour la Copa América et a confirmé Lionel Messi comme titulaire contre le Guatemala

Scaloni a dissipé deux doutes clés dans la liste finale pour la Copa América et a confirmé Lionel Messi comme titulaire contre le Guatemala
Scaloni a dissipé deux doutes clés dans la liste finale pour la Copa América et a confirmé Lionel Messi comme titulaire contre le Guatemala
-

Lionel Scaloni a donné une conférence de presse en prélude à dernier match amical Quoi Argentine sera confronté dans le États Unis à l’occasion de sa participation au Coupe de l’America qui commencera dans une semaine. Après la courte victoire contre l’Équateur, l’Albiceleste affrontera le Guatemala ce vendredi à Washington et la nouvelle confirmée par le DT est dans l’actualité propriété de Lionel Messi.

« Léo va commencer. L’autre jour, il était stipulé qu’il jouait quelques minutes et nous avions parlé de lui en train de jouer. Ensuite, en fonction de la situation, nous verrons le nombre de minutes. “S’il peut jouer tout le match, mieux ce sera.” » a déclaré le stratège Pujato. Il convient de rappeler que le capitaine argentin est sorti du banc lors du match contre les Équatoriens.

L’autre nouvelle pertinente de Scaloni était la confirmation dans la liste finale de la Copa América de deux des joueurs qui étaient dans le doute. « Pezzella et Guido Rodríguez ont bien répondu et il est évident que ce sont des garçons qui nous ont été donnés. Mais l’important c’est qu’ils se portent bien. Demain (vendredi), nous le verrons. Nous allons essayer de leur donner des minutes et voir comment ils réagissent parce que je pense que c’est important, l’entraînement est une chose et le match lui-même en est une autre. Et nous verrons les minutes pendant lesquelles les gars que nous voulons voir sont sur le terrain, pas seulement eux, voir comment ils réagissent. En principe, s’ils vont bien, ils le seront, oui », a-t-il assuré.

Les deux footballeurs étaient évalués physiquement. La première due à une microfracture au niveau d’un doigt et la seconde due à une fièvre. Après avoir récupéré et bien répondu aux entraînements de ces derniers jours, l’entraîneur a assuré qu’ils seront inclus dans la liste finale de la compétition continentale. De cette manière, Il reste un poste à définir pour lequel quatre footballeurs se battent: Valentin BateauLéonard BalerdiValentin Carboni et Ange Ceinture. Entre ces deux derniers le quota manquant ressortirait.

À ce sujet, Scaloni a déclaré : « Nous trouverons le moment (de le communiquer). Je ne vais pas vous dire quand maintenant parce que je ne le sais pas car c’est important de savoir comment finissent les joueurs. Il est important de savoir qu’un joueur peut se retrouver avec un inconfort et peut-être que le médecin vous dira « regardez, voyons comment il se lève demain ». Ou peut être pas. Peut-être qu’après le match tout est calme et je suis de l’idée que lorsque nous aurons pris la décision et si tout va bien, nous la communiquerons en l’affrontant de front comme nous l’avons toujours fait et avec une douleur profonde toujoursparce que celui qui est là et celui qui reste dehors le mérite sûrement, mérite d’être, mais seul, seul et Dieu merci, il y en a 26 alors qu’avant il y en avait 23, donc nous verrons demain.

En ce sens, l’entraîneur champion du monde Il n’a pas caché son mécontentement lorsqu’on l’a interrogé sur la dernière convocation d’Angel Di Maríaqui a annoncé qu’il se retirerait de l’équipe nationale argentine après la Copa América. “Je ne vais pas lui parler de ce qui va se passer, Il faut prendre plaisir à jouer. Nous réfléchissons quand il n’est pas là et qu’il joue. Je ne vais pas commencer à lui parler maintenant quand il n’est pas là. Il doit jouer, il y a des matchs à venir et “Il est heureux ici.”

« Le Canada est une bonne équipe. Un bon et important rival, non seulement parce qu’il a participé à une Coupe du Monde, mais aussi parce Il y a des joueurs de haut niveau. Nous y réfléchirons plus profondément à partir de samedi”, a-t-il poursuivi à propos du premier des trois rivaux de la Groupe A. Après ces débuts prévus jeudi prochain, le 20 juin, au Stade Mercedesdomicile d’Atlanta United en MLS, l’Argentine jouera mardi 25 contre le Chili dans le MetLife du New Jersey et fermera le samedi 29 avant Pérou dans le Stade Hard Rockdomicile des Dolphins de Miami de la NFL.

Il a enfin souligné le grand accueil qu’ils ont reçu à Washington. « C’est bien, nous le disons depuis la Coupe du monde. C’est une satisfaction et une source de fierté que les Argentins ne soient pas les seuls à s’identifier à l’équipe nationale. Nous aimerions toujours être avec eux et prendre des photos, mais parfois nous ne pouvons pas le faire pour des raisons de sécurité et pour de nombreuses raisons. Je leur suis reconnaissant.

Autres citations notables de Lionel Scaloni :

« Garnacho va bien, entraînez-vous avec nous. C’est un garçon qui non seulement brûlera les scènes, mais qui devra intervenir lorsque nous penserons que le match peut avoir lieu. Cela ne s’est pas passé comme ça contre l’Équateur et s’il y a une opportunité demain, nous lui donnerons des minutes. Et si l’on voit que le parti n’en donne pas la possibilité, non plus. C’est vraiment un garçon pour lequel nous attendons beaucoup. Mais nous devons le porter comme nous le pensons avec l’ensemble du staff technique. Lui parler et insister sur le fait qu’il doit le faire beaucoup plus souvent. Il a un contre un, il est rapide et il doit le faire beaucoup plus souvent. C’est ce dont nous essayons de lui parler et de le faire réaliser.

« Quant à la liste, le match de demain sera un bon match, ou plutôt le dernier test pour finir de définir. La vérité est que nous sommes assez clairs, vu comment s’est déroulée cette semaine d’entraînement, comment s’est déroulée la précédente, ils ont plutôt bien répondu. Et bien, nous prenons le match demain, car logiquement tout peut arriver, et si les garçons sont disponibles, cela nous semblait logique de les avoir ici et de prendre la décision après le match.

« Nahuel Molina et Enzo Fernández se sont entraînés normalement, ils vont bien. Enzo a joué quelques minutes l’autre jour. Nahuel a décidé de prendre quelques jours de plus car il sortait d’une grave blessure. Et ils vont bien, ils sont physiquement disponibles et il leur manque probablement des minutes. Et l’idée de demain, c’est de leur donner à tous les deux, on ne sait pas combien, mais de les laisser jouer. Et pour décider qui jouera, comme nous l’avons toujours fait, en pensant à ce qui est le mieux pour l’équipe nationale, parfois nous aurons raison, d’autres fois nous aurons tort. Il est important qu’ils se portent bien tous les deux, qu’ils aient même joué ensemble l’autre jour et que même d’autres matchs aient bien fonctionné et pour nous, c’est une bonne preuve qu’ils auraient pu être sur le terrain et bien jouer. Nous n’excluons donc rien.

« En principe, les rivaux nous ont dit que c’était notre tour, la plupart du temps nous n’avons pas choisi. Et je dis toujours que le rival qui arrive (dans ce cas le Guatemala) va toujours nous rendre les choses difficiles et nous devons affronter ce match avec le plus grand sérieux. Nous n’avons aucun problème à jouer avec n’importe qui. Nous n’avons jamais choisi de rivaux, c’est la réalité.

-

NEXT La Haas è una squadra in ascesa