Voyager 1 envoie à nouveau des données scientifiques depuis le milieu interstellaire

Voyager 1 envoie à nouveau des données scientifiques depuis le milieu interstellaire
Voyager 1 envoie à nouveau des données scientifiques depuis le milieu interstellaire
-

Le vaisseau spatial Voyager 1 de la NASA a recommencé à renvoyer des données scientifiques de deux de ses quatre instruments pour la première fois depuis qu’il a rencontré un problème informatique en novembre 2023.

Les équipes d’instruments scientifiques de la mission – qui a quitté le système solaire en 2013 – déterminent actuellement les étapes à suivre pour recalibrer les deux instruments restants, ce qui aura probablement lieu dans les semaines à venir. Cette réalisation marque un progrès significatif vers la restauration du fonctionnement normal du vaisseau spatial, rapporte la NASA.

En avril, après cinq mois de dépannage depuis le problème informatique initial, la mission a réussi à amener le vaisseau spatial à commencer à renvoyer des données techniques utilisables sur la santé et l’état de ses systèmes embarqués, y compris les instruments scientifiques. Le 17 mai, l’équipe a envoyé des commandes au vaisseau spatial vieux de 46 ans qui lui ont permis de reprendre l’envoi de données scientifiques vers la Terre.

MARGE DE DEUX JOURS ENTRE ENVOI ET RÉPONSE

Voyager 1 étant situé à plus de 25 milliards de kilomètres de sa planète d’origine, il faut plus de 22 heures et demie à la lumière pour atteindre le vaisseau spatial et 22 heures et demie pour qu’un signal revienne sur Terre. En conséquence, l’équipe a dû attendre près de deux jours pour voir si leurs commandes aboutissaient.

Le sous-système d’ondes plasma et l’instrument magnétomètre fournissent désormais des données scientifiques utilisables. Dans le cadre des efforts visant à rétablir les opérations normales de Voyager 1, la mission poursuit ses travaux sur le sous-système de rayons cosmiques et l’instrument à particules chargées de faible énergie. (Six instruments supplémentaires à bord de Voyager 1 ne sont plus fonctionnels ou ont été éteints après le survol de Saturne par la sonde.)

Les opérations normales ont été interrompues l’année dernière lorsque Voyager 1 a commencé à envoyer un signal à la Terre ne contenant aucune donnée scientifique ou technique. L’équipe a finalement déterminé que le problème était dû à une petite partie de la mémoire corrompue dans le sous-système de données de vol, l’un des trois ordinateurs du vaisseau spatial. Entre autres choses, ce système est conçu pour regrouper les données provenant d’instruments scientifiques ainsi que les données techniques sur la santé et l’état du vaisseau spatial avant que ces informations ne soient envoyées sur Terre.

LANCÉ EN 1977

Lancés en 1977, Voyager 1 et son jumeau, Voyager 2, fêteront plus tard cette année 47 ans d’exploitation. Il s’agit du vaisseau spatial le plus ancien de la NASA, ainsi que du premier et du seul vaisseau spatial à explorer en dehors de l’héliosphère.

Créée par le Soleil, cette bulle de champs magnétiques et de vent solaire pousse contre le milieu interstellaire, un océan de particules créé par des étoiles qui ont explosé ailleurs dans la Voie Lactée. Les deux sondes ont survolé Jupiter et Saturne, tandis que Voyager 2 a également survolé Uranus et Neptune.

-

NEXT dans Night City, vous pouvez jouer à Half-Life 3