Les scientifiques confirment enfin ce qu’il y a à l’intérieur de la Lune et cela aidera à comprendre l’ensemble du système solaire

Les scientifiques confirment enfin ce qu’il y a à l’intérieur de la Lune et cela aidera à comprendre l’ensemble du système solaire
Les scientifiques confirment enfin ce qu’il y a à l’intérieur de la Lune et cela aidera à comprendre l’ensemble du système solaire
-

Le noyau de la Lune reste un mystère pour la science depuis que nous avons commencé à comprendre les processus géophysiques des planètes et des satellites… jusqu’à maintenant. Une étude récente a abouti à des conclusions décisives pour comprendre ce qu’il y a à l’intérieur du compagnon pâle et blanc de la Terre.

Les résultats obtenus par une large collaboration d’instituts et d’universités français nous ont permis de conclure que le centre intérieur de la Lune est solide. Quelles sont les implications de cette découverte ?

D’après ce qui a été publié dans l’article “Noyau interne lunaire solide et renversement du manteau“, la structure intérieure de la Lune est solide. Cela nous permet de mieux comprendre la géologie et l’évolution de notre satellite naturel. La première chose que l’on peut conclure à cet égard est que, en ayant un noyau solide, La Lune a subi divers processus de refroidissement et de durcissementtrès semblables à ceux de la Terre.

De plus, tout comme sur notre planète, il est possible que la Lune ait autrefois eu un champ magnétique. Rappelons que le champ magnétique est crucial pour le développement de la vie et est également responsable de la génération des aurores boréales sur notre planète.

Le champ magnétique est généré par noyaux solides en mouvement à l’intérieur des planètes ou des satellites. Selon la publication, le « mouvement convectif » est généré par la solidification du noyau interne et l’interaction avec un noyau externe liquide. De plus, il a été constaté que notre satellite avait subi une « inversion du manteau lunaire ».

Ce terme fait référence à un processus dans lequel des matériaux denses peuvent descendre si profondément dans la surface lunaire qu’ils peuvent même atteindre le noyau, en même temps que des matériaux moins denses remontent à la surface. Ce serait l’une des principales raisons pour lesquelles la Lune possède autant d’éléments riches en fer à sa surface.

En ce sens, presque tous les matériaux ferreux présents sur la surface lunaire y seraient parvenus après être sortis du noyau. Pouvez-vous imaginer ce processus ? Cela a dû prendre des millions d’années et des dynamiques vraiment étranges à visualiser. C’est comme penser à un fruit qui expulse ses graines de l’intérieur. La physique derrière cela est impressionnante.

L’explication donnée à cet égard est que l’inversion du manteau a été provoquée par l’instabilité gravitationnelle de la Lune. De plus, il est proposé que ce mécanisme aurait modifié la température du satellite. Toute cette histoire lunaire permet de mieux comprendre encore le développement et la formation de notre planète, la Terre.

La Lune et la Terre

Comme si cela ne suffisait pas, non seulement nous aide à comprendre l’évolution de la Terre, mais aussi celle de tout notre système solaire. Les modèles de formation planétaire sont un sujet de discussion au sein de la communauté astronomique et l’obtention d’informations comme celle-ci aide à modéliser de bonnes théories à cet égard.

Bien que nous puissions voir encore plus grand et créer des hypothèses sur ce qui est nécessaire pour qu’une planète rocheuse, semblable à la Terre, développe un champ magnétique. Comme nous l’avons mentionné au début, ce domaine est crucial pour l’évolution et la survie de la vie, il pourrait donc également soutenir la recherche d’exoplanètes potentiellement habitables.

Quoi qu’il en soit, Connaître plus en profondeur l’histoire de la Lune nous aide à connaître l’histoire de la Terre. Après tout, il nous accompagne presque depuis la formation de notre planète et est un fidèle compagnon qui évolue aux côtés de notre planète et de tous les êtres vivants qui y vivent.

-

PREV Ce RX 7600 XT est de nouveau en vente et coûte moins de 345 euros
NEXT La sonde chinoise Chang’e-6 quitte la Lune avec des échantillons de la face cachée