Quatre « mini-Neptunes » récemment découvertes pourraient receler un mystère

Quatre « mini-Neptunes » récemment découvertes pourraient receler un mystère
Quatre « mini-Neptunes » récemment découvertes pourraient receler un mystère
-

Un groupe international d’astronomes a découvert quatre exoplanètes en étudiant leurs étoiles hôtes respectives, des naines rouges vieilles de plus d’un milliard d’années, a rapporté l’Institut national des sciences naturelles du Japon.

Les corps célestes nouvellement découverts ont été nommés TOI-782b, TOI-1448b, TOI-2120b et TOI-2406b. De même, elles ont été classées comme « mini-Neptunes », un nom utilisé pour désigner des planètes plus petites que Neptune, bien que plus grandes que la Terre. De tels corps astronomiques, comme le sait et le confirme la NASA, n’existent pas dans notre système solaire.

Dans une étude récemment publiée dans The Astronomical Journal, il a été rapporté que les « nouvelles » mini-Neptunes avaient été détectées à partir d’observations spectroscopiques de suivi, obtenues à la fois à partir d’un réseau de télescopes au sol et du télescope spatial TESS de la NASA.

Selon les astronomes, les quatre exoplanètes ont des rayons compris entre 2 et 3 fois celui de la Terre, ainsi que des périodes orbitales inférieures à huit jours. En revanche, les mesures de vitesses radiales, obtenues grâce au télescope japonais Subaru, ont permis de déterminer que la masse maximale de ces corps est 20 fois inférieure à celle de notre planète.

Ses intérieurs sont un mystère

Les scientifiques ont expliqué que la relation entre la masse maximale et le rayon de chacune des quatre mini-Neptunes montre qu’il ne s’agit pas de planètes rocheuses comme la Terre et qu’il y a de la matière volatile à l’intérieur. Il est probable que ces planètes conservent en leur noyau les vestiges d’une atmosphère particulière, ou d’une coquille glacée faite d’eau, comme on en voit sur les mondes aquatiques.

Les spécialistes ont commenté qu’au moins trois des quatre exoplanètes (TOI-782b, TOI-2120b, TOI-2406b) sont probablement sur des orbites excentriques, puisqu’elles ont maintenu des excentricités non nulles pendant des millions d’années. Cela pourrait être dû au peu de temps qu’ils mettent à orbiter autour de leurs étoiles. Ce fait suggère que leurs intérieurs ne sont pas influencés par les effets des forces de marée.

Enfin, les astronomes espèrent utiliser le télescope spatial James Webb pour réaliser des observations qui leur donneront plus de détails sur les compositions internes et atmosphériques des quatre exoplanètes.

-

NEXT Premières impressions et tests du Motorola Edge 50 Fusion